Maintenant que le HTML5 en passé en draft

mardi 22 janvier 2008 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

J'ai envie d'utiliser des <video> pour afficher les vidéos de Symbiofi, des <kbd> pour la documentation d'openTIME et des <datagrid> parce que ça va me simplifier la vie sur toutes mes applis web de tous les jours. Bref j'ai hâte...

Ce que les journalistes écrivent

jeudi 11 octobre 2007 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Je viens de découvrir http://www.journa-list.com/. Un site très sobre qui présente les articles publiés non pas par date ou par thème mais par journaliste. Il devient donc trivial de suivre les analyses d'un journaliste et pourquoi pas d'en trouver les idées récurrentes. En tout cas un projet fichtrement intéressant ! Seul bémol, c'est réservé aux anglais. Déjà qu'ils ont un autre truc génial : TheyWorkForYou, je vais finir par être jaloux.

Goûter à FaceBook avant de devenir vieux

dimanche 24 juin 2007 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Qu'est-ce qu'on perd quand on atteint 30 ans ? En lisant la réponse je me suis dit qu'il fallait peut-être aller faire un tour de côté de FaceBook... C'est encore plutôt américo-américan mais bon il y a peut-être des trucs bons à prendre du côté de cette usine à exploser les compteurs.

Parmi les groupes français qui m'ont fait rire : PARIS'S BIGGEST WATER FIGHT. Dommage qu'ils n'aient été que 20 personnes la première fois.

Sur un ton tout aussi sérieux, je me demande quoi penser : le groupe PHP a 543 membres alors que celui Ruby 66 et Python 146. Et Ruby on Rails 257 contre Symfony 16 et Django 80. Pendant ce temps-là Britney and Justin - NEED to get back together explose Britney is better off without him 700 à 31. A quand le FaceBookFight, histoire de trancher une fois pour toute sur tout et son contraire ?

En tout cas ne vous inquiétez pas pour l'instant, la police veille...

Flex sur le point de devenir Open Source

jeudi 26 avril 2007 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Aujourd'hui Adobe a annoncé que Flex serait bientôt Open Source : un communiqué de presse a été publié (26/04/2007). Et comme on est dans une ère web2.0, il y a aussi une vidéo !

Je sens que ça peut avoir un impact très fort : on arriverait enfin à un environnement riche sur le web ET multi-plateforme. Ironiquement c'est la licence Mozilla (MPL) qui a été choisi : pour XUL ça risque de changer quelque peu la donne (à terme bien sûr).

En attendant il y a un forum modéré par Adobe pour suivre cet évènement : http://groups.google.com/group/flex-open-source. Après Tamarin (le moteur Javascript Open Source depuis quelques temps), Adobe se bouge : à quand le moteur Flash en Open Source ? A suivre...

Free and Open Source en Europe

mardi 13 février 2007 :: perrick :: Connexe(s) :: un commentaire :: aucun trackback

Je viens de mettre les slides de ma première conférence Free and Open Source in Europe en ligne : ce fut une expérience intéressante. Il y a deux points qui sont sortis en particulier : pourquoi l'argent se fait-il outre-atlantique alors que les développeurs Open Source sont majoritaires en Europe ? Et la surprise de voir des migrations importantes vers OpenOffice ou Firefox (la gendarmerie française, le ministère des finances belge).

PS : le ski à Vancouver est pas mal du tout ;-)

Partager plusieurs instance du tout - Thunderbird compris

jeudi 22 décembre 2005 :: perrick :: Connexe(s) :: 6 commentaires :: aucun trackback

Dans le cours de ma migration vers une triple plateforme (Windows et Linux et MacOS) la question du partage des données est devenue cruciale. Tous mes projets de développement sont passés sous Subversion il y a quelques mois déjà : l'outil est efficace. J'ai donc passé tous mes emails, mes fichiers administratifs et même ma comptabilité sous ce gestionnaire de code source. Je ne suis pas le premier à faire un truc du genre. Martin Fowler est passé par cette étape de Multiple Desktops aussi : Everything keeps nicely synced, and I get full version control too.

Le plus dur est de synchroniser les configurations spécifiques à chaque environnement. Pour Thunderbird en particulier j'ai bien profité des conseils de Annie Chen dans son billet Share Thunderbird email & calendar between linux and windows. J'en profite au passage un grand merci aussi à Eclipse, Open Office et Opera pour leurs applications multi-plateformes.

La seule application que je n'ai pas encore unifié, c'est le "petit éditeur de texte" : EditPlus sous Windows, Vim sous Linux et TextPattern TextMate sous MacOS. Sur ce créneau, j'ai besoin de quelque chose de très rapide : dur, dur donc de ne pas profiter des spécificités de chaque OS.

Les commentaires sont fermés

vendredi 16 septembre 2005 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Ras le bol du spam. J'ai bloqué les commentaires et les trackbacks. J'y reviendrai peut-être une fois que j'aurais mis en place quelque chose pour les minimiser. En attendant il reste l'email.

Qui a peur de la concurrence (en informatique)

mardi 23 août 2005 :: perrick :: Connexe(s) :: 3 commentaires :: aucun trackback

We will take the one that sucks less. (Nous prendrons celui qui puent le moins.) C'est une réponse que j'ai reçu suite à une de mes questions : comment est-ce que tu choisiras entre SimpleTest et Pear PHPUnit ? Bien sûr il y avait eu aussi un large sourire : c'était au Fosdem et je finissais une présentation sur SimpleTest.

Le titre et cette anecdote préliminaire ne suffisent peut-être pas pour sentir où je veux en venir. Alors voici un autre exemple dans un registre similaire, celui de Joel Spolsky : There are dozens of competitors for our bug tracking software and I have no idea what they do or why they're better or worse than ours. I couldn't care less. (si vous avez compris alors je vous laisse lire la suite, sinon il reste quelques paragraphes).

Avec le développement de l'Open Source, le choix d'un logiciel se fait de plus en plus par les utilisateurs eux-même. Et moins par un argumentaire commercial qui dirait je suis que celui parce que... ou que celui-là parce que... Je l'ai appris en laissant une démonstration le plus ouverte possible de mon propre logiciel : openTIME. Cela peut paraître paradoxal mais je pense que certains de mes clients connaissent mieux la concurrence que moi. Je n'ai même pas de réponse tout prête à «Comment vous situez-vous par rapport à vos concurrents ?»

Ou plutôt si, je m'arrange pour faire passer le message suivant : je préfère passer du temps pour mes clients / utilisateurs existants. C'est uniquement dans leurs mains que mon travail prend de la valeur. Et c'est principalement en les écoutant parler de leur pratique de mon logiciel que celui a progressé. Non pas parce qu'ils m'ont dit : «je veux ça (je l'ai vu ailleurs)». Parce qu'ils ont dit : «là je bloque», et qu'une idée a pu germer.

Si vous avez suivi le fil de ma pensée tant mieux. Personnellement je dois encore la digérer. Et puis il y a aussi la loi de l'entropie informatique à intégrer :

Avec le temps le marché pour votre produit informatique (ordinateur ou logiciel) tend vers zéro.

L'industrie informatique en France (1.1) : Dilbert

mardi 23 août 2005 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Je ne sais pas encore pourquoi nous n'avons pas une grande industrie informatique française. Au moins d'autres y réflechissent. Par contre je sais dire quand nous l'aurons : dès que la France aura son popre Dilbert.

Petite leçon d'ingénierie financière orientée logiciel

dimanche 31 juillet 2005 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Le propre d'une communauté, c'est de générer ses propres références : un éléphpant serait une faute grossière dans pas mal de billets. Mais pas dans mon blog, ni -- il y a de fortes chances -- dans le vôtre. Le plus dur et aussi le plus intéressant, c'est donc de sortir de ce confort et de trouver des passerelles avec d'autres univers.

C'est précisement ce que Robert Lefkowitz propose dans son article Calculating the True Price of Software. Ou comment expliquer la différence entre les logiques Open Source et propriétaire avec des arguments purement financiers...

A completer par ses conférences disponibles sur itconversations.com : The Semasiology of Open Source et Missing Projects. Sans oublier son blog !

Ouf : pas de brevets logiciels à Strasbourg

mercredi 6 juillet 2005 :: perrick :: Connexe(s) :: un commentaire :: aucun trackback

Parce que j'ai eu très peur : un grand ouf de soulagement et pas de brevets logiciels à Strasbourg.

Au fait, les commentaires sont modérés

mercredi 4 mai 2005 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Puisque mon dernier post a déclenché une vague de commentaires, je tiens à signaler que ceux-ci sont modérés depuis presque 2 semaines. J'en ai eu ras le bol d'arriver le matin avec entre 5 et 15 spams à supprimer...

Avant de me décider à afficher ces commentaires sans modération, j'attends d'avoir une page complète de commentaires sans spam : ça fait 30 commentaires en tout ! Et pour l'instant j'en suis à 14.

Au revoir Sony, je t'aimais bien

mardi 3 mai 2005 :: perrick :: Connexe(s) :: 17 commentaires :: aucun trackback

Merci Sony, grâce à vous je vais aller regarder ailleurs. Mon précédent ordinateur portable a mis trois ans avant d'être remplacé, le nouveau aura juste eu le temps de faire 3 allers vers vos ateliers en moins de 3 mois. Surtout que la dernière fois que votre carte graphique m'a lâché, c'était lundi dans l'après-midi : deux heures avant une présentation de mon logiciel. L'effet démo diront certains. Je suis plus de ceux-là : j'ai perdu confiance... dans votre VAIO.

Par contre je reste dépendant d'un ordinateur portable alors voici mon souhait : un ordinateur qui soit beau et solide. Petite question : est-ce qu'un PowerBook tient ces deux objectifs ? Etant donné que c'est sur Mac OS 10.3 que j'ai effectué ma première compilation complète de PHP (comprendre s'y reprendre à 3 fois avant d'avoir toutes les extensions nécessaires), mon coeur balance. Sinon tant pis je prendrais juste un Mac Mini.

Sinon vous avez d'autres propositions pour mon souhait, petit rappel : beau et solide ?

L'industrie informatique en France

mardi 22 février 2005 :: perrick :: Connexe(s) :: 5 commentaires :: aucun trackback

Une question que j'aime poser à mes amis qui me questionne sur mon métier d'éditeur de logiciel : est-ce que tu connais le nom d'un responsable d'une grosse boîte de logiciels ?. La réponse est souvent non. Moi-même j'ai du mal, surtout que le président de Cegid (logiciel de compta) est avant tout le président de l'Olympique Lyonnais.

Bref on a du boulot pour rendre cette industrie crédible. Mais pourquoi ce post ? Tout simplement pour citer deux interventions récentes : celle de Daniel Glazman et celle de Ludovic Dubost.

Sinon pour répondre à ma question initiale, le premier qui me vient à l'esprit reste Jean-Louis Gassé -- vous aurez compris que je ne suis pas assez orienté foot -- via les chroniques qu'il avait pu tenir sur liberation.com (voici une d'entre elles encore disponible). Vous avez d'autres noms ?

Nouvel ordi et nouveau vélo, je respire

vendredi 21 janvier 2005 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Avant que mon "vieux" SONY VAIO PCG-GR114EK -- il a un peu plus de trois ans -- ne rende complètement l'âme, je me suis racheté un nouvel ordinateur portable. Et je suis reparti avec un nouveau SONY VAIO VGN-A215M. A première vue, c'est bien plus rapide (lancement et installation de toute ma batterie de logiciels). Et puis tous mes raccourcis clavier avec la touche Fonction -- que j'utilisais beacoup sur l'ancien clavier plus petit -- fonctionne toujours alors même qu'ils ne sont plus inscrits sur les touche (exemple : Fonction + flèche droite pour fin de ligne). Et puis l'écran élargie à l'air plutôt pas mal.

Au passage j'ai aussi remplacé mon vieux vélo rouge (cassé il y a quelques temps déjà) par un nouveau vieux vélo gris (avec lumières et porte-bagages en prime). Bref la vie de développeur reprend son cours normal : profiter de la fraîcheur le matin sous un magnifique ciel bleu puis écouter le silence de la machine.