TDD : des chiffres qui font réfléchir

mardi 19 octobre 2004 :: perrick :: Extreme Programming :: 2 commentaires :: aucun trackback

L'avantage de commencer en TDD, c'est que le nombre de tests suit très régulièrement le nombre de ligne du code source à proprement dit. Toujours suite au petit exercice lors du dernier groupe de praticiens XP à Paris, j'ai lancé ma calculette pour les 2 heures de développement :

De côté d'openTIME, le ratio est un peu différent : 79.148. Autrement dit je suis encore très loin du compte. Mais quel progrès par rapport à mes premiers balbutiemment (261.782 au mois de mai)... C'est ce qui s'appelle être Test Infected.

Le TDD par l'exemple

mardi 19 octobre 2004 :: perrick :: Extreme Programming :: aucun commentaire :: aucun trackback

Pour une piqûre de rappel, la dernière scéance de TDD (Développement Piloté par les Tests) avec le groupe des praticiens XP parisiens fut très intéressante. Outre une démonstration de ce qui se passe dans openTIME à ce niveau-là, ce fut surtout l'occasion de se frotter à SimpleTest un peu plus en profondeur. Notre proposition -- avec David Bonnet -- pour le jeu du frigo est en ligne. Et elle peut (pourra) être comparer à d'autres tentatives, en Ruby ou en PHP.

Dans les leçons retenues -- en passant sur le fait que je n'ai toujours pas goûté à Ruby -- je retiendrai quand même une chose d'inattendu : les 4 autres binômes auront réussi une fois en deux heures à me "sortir de la bulle" -- avec cette folle envie de crier je n'arrive pas à me concentrer : merci de faire moins de bruit s'il vous plaît. Par contre je ne sais pas si c'est un succès (une fois ce n'est pas beaucoup) ou un échec (10 personnes + 1 client étant la taille "idéale" d'une équipe XP, une fois c'est une de trop).