Huit bouquins lus, la quatorzième vague

dimanche 19 mars 2017 :: perrick :: Livres :: 2 commentaires :: aucun trackback
  1. Contact de Matthew B. Crawford
    La suite de l’exploration du réparateur de moto philosophe : cette fois-ci M. Crawford nous plonge dans les affres de la modernité. L’évolution des aventures des personnages de Disney (de Mickey à Donald Duck en passant par Dingo) en est un marqueur : d’abord décontenancés par les objets d’un quotidien récalcitrant - et donc forcément très drôles - ils ont désormais une boîte magique avec des outils capable de répondre parfaitement à n’importe quelle situation. L’effet burlesque a disparu, la matière est escamoté et le réel perd toute aspérité. Cette quête d’un rapport désirable avec le monde, parce que formateur et enrichissant, le mènera à explorer la musique des salles de sport YMCA et Kant ou Kierkegaard, l’Américain statistiquement moyen et les tuyaux d’orgue de Taylor & Boody. Des allers-retours entre lecture de philosophie classique et analyse des gestes du travail ordinaire très féconds. livres.onpk.net
  2. Chez soi : une odyssée de l'espace domestique de Mona Cholet
    Fan de Mona Cholet depuis ses longs essais dans Périphéries, j’adore sa façon si particulière d’écrire des livres : un véritable papillonnage de références érudites en extraits éclairants pour défricher un terrain, la maison cette fois. Un battement de page m’a donné envie d’aller voir du côté de Christopher Alexander et de son classique A Pattern Language: Towns, Buildings, Constructionsi cher à tous les développeurs qui ont étudié nos fameux Design Patterns. Un autre nous mène à une comparaison entre les elfes d’Harry Potter et les travailleurs uberisés. Et toujours des références au féminin, comme ses pages autour du livre The Feminine Mystique : y entrevoir la chape de plomb, mortifère, glaçante et terrible, qu’on subit les Américaines avant 1963, effraie. Littéralement. Et visiblement elles ne veulent pas la voir revenir. livres.onpk.net
  3. Petite poucette de Michel Serres
    Un livre trop court et trop superficiel pour m’avoir intéressé durablement. livres.onpk.net
  4. Tout peut changer : Capitalisme & changement climatique de Naomi Klein
    Ce gros volume est alarmant : tout d’abord sur les méfaits de l’industrie extractiviste, mais aussi sur le combat idéologique mené des mécènes tantôt malveillants, tantôt opportunistes mais toujours fortunés. Eux ont choisir leur camp : ils veulent un capitalisme triomphant. Des habitants de la planète ne pourront le supporter et les années qui viennent seront décisives : ce sera eux ou nous, avec en première ligne les peuples autochtones et autres zadistes. Une démonstration implacables et très fouillée avec ce qu’il faut de touche personnelle pour sentir poindre la véritable humanité. livres.onpk.net
  5. C'est toi le printemps ? de Chiaki Okada et Ko Okada
    Un livre tout mignon avec des dessins magnifiques de simplicité et de douceur : l’histoire d’un lapin pressé de voir arriver le printemps. Et voilà qu’un grand ours blanc arrive… livres.onpk.net
  6. Le management Lean de Michael Ballé et Godefroy Beauvallet
    J’avais découvert le Lean via les livres de Mary et Tom Poppendieck, probablement au milieu des années 2000 : j’en avais profité pour faire sauter les itérations « agiles » qui étaient devenu un véritable carcan pour Opentime. En effet une fois qu’un logiciel Saas est en production, il n’est plus question d’attendre une semaine pour livrer une correction à un client. Nous avions au passage remplacé l’appellation « post-it » par « kanban » et nous nous proclamions « Lean ». Dix années plus tard, il était plus que temps d’aller revisiter ces notions : visiblement le chemin vers l’excellence est encore long, y compris pour No Parking(et nous aurons l’occasion d’en reparler prochainement). livres.onpk.net
  7. Culottées de Pénélope Bagieu
    Cette série de portraits au féminin a été publiée par épisode en 2016 sur un blog du Monde.fr: le livre est réjouissant avec de grandes illustrations qui viennent avantageusement compléter les planches du blog. On y découvre une galerie de femmes hautes en couleur, en conviction et en courage. Je n’y connaissais que Joséphine Baker. Entre Clémentine Delait, Delia Akeley, Agnodice ou Wu Zetian, les découvertes sont nombreuses. livres.onpk.net
  8. Systems of Survival de Jane Jacobs
    Jane Jacobs continue de me surprendre : je la connaissais pour ces réflexions économiques et urbaines, je la découvre sur des territoires philosophiques et politiques. Dans ce livre, elle explore deux « syndromes » qui sont autant de manière de survivre : celui du gardien lié au territoire (éviter le travail, adhérer à la tradition, être loyal, dispenser des largesses, etc.) et celui du marchand lié à l’échange (éviter la force, respecter les contrats, être honnête, être ouvert à l’inventivité et à la nouveauté, etc.). Elle montre combien ces deux systèmes sont mutuellement exclusifs : on ne peut pas à la fois être prompt à la vengeance ou prodigue en loisirs (d’autres aspects du gardien) et être économe ou promouvoir le confort et la commodité (ceux du marchand). Les combats à droite pour la présidence de la République en donnent des échos navrants : Mme Le Pen et M. Fillon, tous les deux figures sévères, autoritaires et nationales (des gardiens) sont rattrapés par des affaires financières (très marchandes donc); M. Macron, ancien banquier qui rêve d’une France de milliardaires habillées en costard (un marchand), se cherche une posture contre-nature à travers les grosses ficelles du service militaire(fétiche de gardien). Ces mélanges de genre sont - d’après elle - à l’origine de nombreux problèmes, quand bien même les uns ont besoin des autres (et réciproquement). Cherchez une organisation qui, d’une part, exige une loyauté à tout épreuve et sait être fataliste, et qui, d’autre part, fait preuve d’esprit d’entreprise, respecte scrupuleusement les contrats et sait investir à des fins productives; vous trouverez peut-être la Mafia sicilienne et sûrement un monstre. Si on veut éviter le système des castes (la France de l’Ancien Régime, mais encore l’Inde du XXe siècle) qui figent les personnes dans des rôles et qui bloquent les mélanges, il reste la « flexibilité bien informée » : elle permet aux uns et aux autres de passer successivement de l’un à l’autre de ses syndromes au gré des activités, sans les confondre. livres.onpk.net

Huit bouquins lus, la treizième vague

lundi 9 janvier 2017 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback
  1. Cities and the Wealth of Nations de Jane Jacobs
    Pour le fan que je suis devenu, ce livre a fait son office : très bien écrit, il se permet d'égratigner des grands penseurs classiques de l'économie avec brio. On y retrouve ses grands concepts économiques : la croissance par le remplacement des importations (pour permettre la montée en gamme), l'importance des échanges entre villes de même niveau (ou pourquoi Lille, Lyon, Nantes ou Marseille doivent se comparer entre elles et pas avec Paris), l'impossibilité de "sauter" des étapes sur l'échelle du développement économique (sous peine de perdre de précieux capitaux avec des usines que personne ne peut faire tourner localement), l'incapacité de la macro-économie de compter (et donc de réfléchir) en deçà de l'échelle nationale, la puissance de la curiosité esthétique et récréative (ou Taïwan, de l'agriculture - 1950 - aux composants hi-tech - 2000 - en passant par les jeux électroniques - 1980), etc... Tous les citer vous priverait d'une bonne lecture, je m'arrête là. Je me permettrai juste un rapide retour en arrière sur une autre lecture - historique celle-là - qui m'avait marqué : Une grande divergence où Kenneth Pomeranz cassait lui aussi le carcan étatique pour faire apparaître une histoire plus fine et plus précise du grand décollage de l'Europe, en commençant par les régions sans arbre mais avec du charbon de l'Angleterre. livres.onpk.net
  2. Archives du Nord de Marguerite Yourcenar
    Une très belle plume prend le temps d'évoquer ses souvenirs et ceux de sa famille paternelle - les Cleenewerck de Crayencour. Une mémoire qu'elle attrape au vol au grès de sources disparates. Et qu'elle retranscrit affectueusement et délicieusement. Pour l'anecdote, au même moment j'ai écouté un épisode de la Fabrique de l'Histoire Second Empire : Qu’est-ce que la fête impériale ?, quel ne fut pas ma surprise de découvrir que cet esprit de fête, flamboyant et fastueux, était largement partagé en province (au moins à Lille et aux alentours) à l'époque ! livres.onpk.net
  3. Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar
    Un vieil empereur - Hadrien - qui écrit à son petit-fils adoptif - Marc-Aurèle - qui finira lui aussi empereur : la trame est tenue. Et pourtant quelle belle oeuvre ! Car c'est bien un grand livre que j'ai eu le privilège de lire : de la poésie, du souffle, des sentiments, de la philosophie, bref de la Littérature. Pas de psychologie mais de la réflexion introspective à l'état brut. Pas de grandiloquence mais de la subtilité humaine. Mes flâneries épisodiques au Mont Noir prendront désormais un relief particulier, entre remerciement et gratitude à cette grande dame de la langue française. livres.onpk.net
  4. Les silences du Colonel Bramble de André Maurois
    En ces temps de Brexit, j'ai pris ce livre à la bibliothèque de mon quartier sur un coup de tête : André Maurois me disait très vaguement quelque chose (merci Wikipedia pour la confirmation qu'il a été académicien et pour la découverte de ses relations avec Pétain teintées de proximité mondaine et de méfiance). J'ai goûté avec jubilation aux us et coutumes des officiers britanniques pendant la Grande Guerre (qu'il a connu en tant qu'interprète militaire et officier de liaison) : ça sent bon le charme surannée des élites passées par les colonies, ce mélange étonnant de sportsmanship, de suffisance et de loyauté, toujours accompagné d'un verre de sherry / brandy / scotch. Comme avec Blake et Mortimer, on y retrouve des facettes de ce Royaume-Uni qui n'est plus (si tant est qu'elles ont dépassé un jour le cercle restreint qui commence avec son Upper middle class). livres.onpk.net
  5. Génération Erasmus de Sandro Gozi
    Je suis français, j'ai fait Erasmus en Italie (au départ de Londres). J'ai pensé que ce serait intéressant d'aller creuser une vision politique portée par ma génération de l'autre côté des Alpes. Quelques anecdotes politiques (mais pas tant que ça) et quelques idées fortes (migration gérée en commun / partis transeuropéens / réformes structurelles du marché du travail et relance économique) parcourent ce livre d'un européen convaincu et visiblement sincère. Le hic, c'est que finalement Renzi a laissé sa place en Italie avant de gagner des galons au niveau européen (même si sa jeunesse fait qu'il pourra revenir); et le re-hic, c'est qu'il y a entre la génération des "Pères fondateurs" et celle des "Erasmus", une génération - celle qui a entre la cinquantaine et la soixantaine en 2017 - dont la conviction européenne n'est pas aussi chevillée au corps, une génération à l’égoïsme forcené qui refuse de considérer qu’elle n’a pas “mérité” l’intégralité des avantages et privilèges collectifs dont elle bénéficie et dont beaucoup sont “revenus” de la politique sans jamais y être allé autrement qu’en jouant aux révoltés post-pubères lors de Mai 1968 (dixit Frank Biancheri, initiateur du programme Erasmus). Vivement 2020, qu'on sorte du monde des babyboomers... livres.onpk.net
  6. Diabou Ndao de Mamadou Diallo
    Le conte gourmand d'une petite fille qui aimait manger des gnioules et d'un lion qui rode autour de son village. Fou rire assuré pour toute la famille. livres.onpk.net
  7. La spirale du déclassement de Louis Chauvel
    Sociologue et professeur d'université, Louis Chauvel livre dans cet ouvrage un portrait tout en dynamique de la société française. L'utilisation des cohortes (plutôt que la moyenne a une date donnée) permet de mettre en lumière de nouveaux éléments-clé et de bien comprendre les mécanismes à l'oeuvre au sein des classes moyennes : repatrimonialisation, chômage, dépréciation du niveau des diplômes entrent en résonnance et mettent en difficulté notre pacte social. On trouve aussi un bel exemple de modèle non-linéaire dans son interprétation de la relation entre inégalités et mouvement social : les plus matheux y reconnaîtront sûrement la modélisation "classique" de Lotka-Volterra (les proies et les prédateurs prenant le dessus à tour de rôle). livres.onpk.net
  8. Le paradis des femmes et l'enfer de chevaux de Idriss al-'Amraoui
    Un tout petit livre écrit en 1860 par un émissaire du Sultan marocain de passage en France : le périple étonnant d'un grand lettré qui traverse la France en chemin de fer pour s'entretenir avec Napoléon III. Ce mélange d'admiration et d'attachement sincère à ses valeurs propres en fait un anti-Lettres Persannes. livres.onpk.net

Des livres, douzième série

mardi 25 octobre 2016 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Huit bouquins lus, la douzième vague

  1. Technological Revolutions and Financial Capital de Carlota Perez
    En commençant ce livre, mes attentes étaient fortes : elles avaient été largement cajolées par les essais de Nicolas Colin et d'autres. Sauf que finalement le livre n'apporte pas beaucoup plus que le graphique (déjà relayé plus tôt). Une précision - et de taille quand même : quand Carlota Perez parle d'un Âge d'Or, elle fait référence à une étroite accointance entre le "Capital financier" et le "Capital productif". Et si les exemples mis en avant par ses commentateurs évoquent un passé flatteur (à commencer par celui des 30 Glorieuses), il peut aussi correspondre - toujours dans son ouvrage - au Reich nazi ou Communisme soviétique : deux territoires où la "puissance d'innover", les capitaux et le pouvoir d'état ont été largement alignés au sein ce fameux paradigme de la "production de masse". livres.onpk.net
  2. The Economy of Cities de Jane Jacobs
    Le genre de livre que je n'ai pas envie de finir : si seulement son nombre de pages pouvait augmenter au fur et à mesure de sa lecture ! J'avais découvert il y a plusieurs mois déjà une courte introduction à sa pensée - It's the cities, stupid - et j'ai enfin pris le temps d'acheter l'ouvrage (édité dans les années 1960). La claque ! L'argumentaire est précis, iconoclaste tout en étant léger : l'utilisation d'anecdotes fouillées permet de toujours s'ancrer dans le réel et d'appuyer les raisonnements économiques qui vont parfois à contre-courant de la doxa ambiante. Ses réflexions sur la Monnaie (nationale et/ou supra-nationale désormais) sont en particulièrement stimulantes. Mais bien sûr, c'est son concept de "remplacement des importations" (plus facile à mettre en place que l'innovation finalement) qui a intrigué ma curiosité et donne des billes à ceux qui pensent qu'il est vain d'essayer de reproduire une Silicon Valley "à-la-française". En filigrane, j'ai aussi découvert une femme authentique et non-conformiste : non-universitaire, pacifiste, désobéissante civile, maternelle, tenace, pas étonnant que Montréal (la ville qui l'a apprivoisée finalement) continue à rendre hommage à la fécondité de ses idées à travers les promenades de Jane. livres.onpk.net
  3. Ainsi soit-elle de Benoîte Groult
    Le 20/07/2016, j'avais évoqué rapidement un livre "plus intéressant" sur la condition féminine : c'est donc celui-ci ! Avec une pointe d'humour et beaucoup de panache, Benoîte Groult faisait le point en 1975 sur la condition des femmes en France et un peu plus loin (à la fois géographiquement et historiquement). Et si les choses bougent, elles bougent lentement : les exemples récents sont encore criants; et pour ceux qui pensent qu'on a fait bien du chemin depuis, un petit rappel : On voit bien que ces hommes vivent comme une provocation le fait que leur femme puisse leur demander une participation aux tâches de la maison. Ils sont allés à l’école mais aucune institution n’a réussi à leur donner la moindre éducation en ce domaine. Certaines n’ont même fait qu’empirer les choses. S’il s’agit de militaires, d’hommes du bâtiment ou de la police, tous les métiers très masculins où il n’existe pratiquement pas de contacts avec des femmes, les stéréotypes sont renforcés. (extrait d'un article sur la prise en charge des agresseurs)... livres.onpk.net
  4. Sapiens : une brève histoire de l'humanité de Yuval Noah Harari
    Une vaste fresque sur l'évolution de l'humanité qui fait d'ores et déjà date (visiblement c'est un énorme best-seller). Pas mal de points saillants qui viennent à rebours d'une "pensée classique". Bref un bon livre pour vérifier la demi-vie de nos acquis scientifiques. livres.onpk.net
  5. Jules César de Shakespeare
    L'histoire de Brutus vu par le grand dramaturge anglais avec du Préférez-vous César vivant, et mourir esclaves, ou César mort, et tous vivre libres ? de du Toi aussi, Brutus !... Tombe donc, César ! dedans. Mais aussi - et surtout - des conjurés qui finiront bien tragiquement pendant que Marc-Antoine et Octave prendront la tête des légitimistes avec succès... livres.onpk.net
  6. The Nature of Economies de Jane Jacobs
    Peut-être moins percutant comme deuxième lecture - après The Economy of Cities, ce livre prend une forme toute différente : une suite d'échanges entre plusieurs "amis". Les concepts de Jane Jacobs y sont cette fois présentés avec plus de légèreté et moins d'exemples, ou de densité. livres.onpk.net
  7. Travailler deux heures par jour de Adret
    Bientôt 40 ans que le livre a été écrit et pourtant on n'a pas avancé d'un poil : les témoignages d'ouvrier ou de secrétaire font toujours aussi mal. Ainsi j'ai re-découvert ce que passer au 32h veut dire quand on travaille en 3 x 8 : le goût de la politique, les échanges avec les amis, la sexualité dans le couple, le moral plus haut que les chaussettes. Avant de tout reperdre parce que les commandes reviennent. Notre salut passera par l'imagination : la seconde partie du livre en fait la démonstration. Les boulots à la con (chers à Graeber) n'ont pas encore fini de nous étrangler. livres.onpk.net
  8. Comment la France a tué ses villes de Olivier Razemon
    Dans ma quête d'urbain, j'avais précommandé ce livre auprès de l'éditeur Rue de l'Echiquier. Et puis Gisèle est arrivée : il est resté de longues semaines sur la table de chevet. C'était pour être dévoré plus rapidement encore... Le journaliste-bloggueur y fait un portrait sans concession de l'impasse dans laquelle se sont mises toutes les villes françaises (hors peut-être Paris et nos grandes métropoles, dont Lille) grâce aux voitures. Avec la mise en place cet été d'un nouveau plan de circulation à Lille (plus de double-sens et moins de deux voies, plus de sens unique et encore plus de contre-sens vélo) et de son opposé à Tourcoing (avec un maire qui remet du parking gratuit en centre-ville), nous aurons l'occasion de voir le résultat d'ici quelques années. J'ai peur pour les Tourquennois. livres.onpk.net

Des livres, onzième série

mercredi 20 juillet 2016 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Onzième vague de huit bouquins lus.

  1. Fondation et Empire de Isaac Asimov
    Rien de tel qu'un petit livre de SF pour sortir des débats de notre bien maigre société de tous les jours. Ici c'est l'Humanité qu'il faut sauver, et dans toute la Galaxie par dessus le marché : un grand bol d'air frais pour voyager par delà le temps et l'espace. livres.onpk.net
  2. Comment vivre avec les autres sans être chef et sans être esclave de Yona Friedman
    Ce plaidoyer pour la sobriété, l'autonomie et l'articulation entre les différentes échelles humaines nous vient du passé récent (40 ans). Et ce qui saute aux yeux, c'est la puissance qu'a acquise internet pour coordonner ces tailles de groupes humains. Les nouvelles réponses empiriques sur la taille de ces groupes dans le cadre d'une coopération sont sans commune mesure avec les intuitions de Yona Friedman : Jean-Michel Cornu, dans un billet sur InternetActu, fait le point sur cette révolution dans A combien peut-on coopérer ?. livres.onpk.net
  3. Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig
    Après les lectures scolaires, je redécouvre la plume de Stefan Zweig : gracieuse, délicate et précise. Alors même que l'histoire pourrait être si banale (homme, femme, passion, amant, etc.), le "monologue" de Mrs C. prend du relief, du corps au fur et à mesure des pages. Un travail de dentelle dans les sentiments. livres.onpk.net
  4. L'aleph de Jorge Luis Borges
    Retrouver Borges, de l'intelligence érudite à l'état brut : un dédale de chemins, de pistes et de traces pour se perdre dans les mots, le temps et l'espace. Et finalement être repris par le col à la dernière page de chaque nouvelle. livres.onpk.net
  5. Spinoza. Philosophie pratique de Gilles Deleuze
    Dur dur de comprendre plus qu'un paragraphe par ici et un par là. C'est dense, technique et très philosophique. Et même si je me suis accroché pour aller jusqu'au bout, j'ai l'impression d'être passé à côté : les lettres, mots et phrases ne sont pas suffisants, il me manque un bagage philosophique. Même en vivant avec une philosophe pédagogue. livres.onpk.net
  6. L'amour au temps du choléra de Gabriel Garcia Marquez
    J'ai retrouvé un Garcia Marquez sans la truculence échevelée dans ce roman d'amour contrarié aux Caraïbes, de l'incandescence adolescente au crépitement réchauffé des vieux jours. Une grande plume comme à chaque fois, cette fois-ci dans un cadre plus fin et ciselé. livres.onpk.net
  7. La Légèreté de Catherine Meurisse
    Vivre. Vivre après une attaque terroriste. Devenu le quotidien des familles et proches de 17 + 1 + 1 + 130 + 2 + 84 personnes en France depuis janvier 2015, c'est cette vie tordue que nous partage Catherine Meurisse - dessinatrice à Charlie Hebdo. Une vie en apesanteur, aux champignons, en pointillé, en quête de beauté, en Italie, au Louvre, etc. dans un très bel album autobiographique. livres.onpk.net
  8. La Domination masculine de Pierre Bourdieu
    Dans son exploration récente de la pensée féministe, Peggy m'a laissé lire en premier ce petit ouvrage sur le sujet. Et finalement quand un homme (ou au moins celui-là) parle du féminisme, ça sonne un peu creux. J'ai lu depuis celui de Benoîte Groult (récemment décédée), on en reparlera dans la prochaine série : il est largement meilleure ! livres.onpk.net

Des livres, dixième série

lundi 7 mars 2016 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Dixième vague de huit bouquins lus.

  1. Rue des Boutiques Obscurs de Patrick Modiano
    Un prix Goncourt donc. Et surtout un chemin gris et flou dans un Paris rêvé ou évasif, tout comme ces personnages qu'on croit attraper régulièrement mais qui s'échappent subrepticement. livres.onpk.net
  2. Lettres Persanes de Montesquieu
    Je suis retombé sur ce "classique" à la maison : j'en ai profité pour retrouvé des croquis délicieux des français sous Louis XIV et cette forme si particulière du roman épistolaire. livres.onpk.net
  3. Tous mes amis de Marie Ndiaye
    Quelques nouvelles au détour d'une bibliothèque : j'avais retenu ce nom "Ndiaye", cela a suffit pour tenter l'expérience. Une écriture très classique pour - là encore - des personnages qui se dérobent au fil des pages. livres.onpk.net
  4. L'incroyable et triste histoire de la candide Erendira et de sa grand-mère diabolique de Gabriel Garcia Marquez
    La première claque de cette série : je ne connaissais pas du tout les textes de Gabriel Garcia Marquez, j'en ai été tout chamboulé. Des personnages bruts, des scènes qui débordent d'imagination, un rythme tourbillonnant et les pages qui défilent à tout allure. Bref j'ai été époustouflé par cette écriture qui ne ressemble qu'à elle même. Et tellement désolé de l'avoir découvert si tard : foncez si vous êtes encore plus en retard qui moi ! livres.onpk.net
  5. The Dream Team Nightmare - Boost Team Productivity Using Agile Techniques de Portia Tung
    Sous la forme d'un livre dont vous êtes le héros, Portia Tung nous offre un condensé de techniques et de recettes "agiles". C'est plutôt bien fait : la mécanique du jeu se met rapidement en place, il va falloir survivre et je ne vais pas y arriver (je suis mort une fois ;-). Visiblement pour moi aussi il y a des techniques à apprendre dans ce livre. livres.onpk.net
  6. La force de gouverner. Le pouvoir exécutif en France, XIXe-XXIe siècles de Nicolas Roussellier
    J'ai évoqué plus haut la "première claque", c'est qu'il y en a une seconde : cet essai de Nicolas Roussellier est une grande oeuvre d'Histoire pour décortiquer les petits pas réguliers que le pouvoir exécutif français, ceux qui mènent à une concentration ultra centralisé autour de la Présidence / Matignon. Du pouvoir uniquement symbolique des premiers présidents de la République fin XIXe aux innovations forcées des deux guerres mondiales, en passant par les longs débats parlementaires de la grande IIIe République (et les lois de 1881, 1884, 1901 ou 1905), ce maître de conférences s'appuie sur une grande érudition pour partager "ce qui n'était pas obligé d'arriver" : comment la République est devenue présidentielle. livres.onpk.net
  7. Les émotions démocratiques : Comment former le citoyen du XXIe siècle ? de Martha Nussbaum
    Au delà d'une découverte d'autres pédagogues (indiens ou américains : Tagore, Alcott et Dewey), j'ai été finalement déçu par cet ouvrage : bien sûr il appuie là où ça fait mal, le recul des humanités et de la culture artistique et littéraire en général (des arts libéraux à la pratique de l'imagination narrative). Mais se limiter à l'appui des riches fortunes capables d'aider financièrement leur(s) ancienne(s) université(s) me semble un peu léger pour ouvrir les citoyens à la démocratie de demain. livres.onpk.net
  8. Une chambre à soi de Virginia Woolf
    Le travail de l'écriture d'une femme : un long et lent combat que Virginia Woolf déconstruit avec simplicité et fluidité, une implacable démonstration qui malheureusement sonne encore trop juste en ce début du XXIe siècle. livres.onpk.net

Des livres, neuvième série

lundi 21 décembre 2015 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Neuvième vague de huit bouquins lus.

  1. Les trognes : l'arbre paysan aux mille usages, de Dominique Mansion
    Qui n'a pas croisé ces rangés d'arbres dont on a coupé la tête. Avec ce beau livre, j'ai découvert les multiples talents de ces "arbres-paysans" comme les appelle si gentiment l'auteur. Et j'ai surtout plus de réponses à offrir la prochaine fois qu'un américain de passage s'étonnera des mutilated trees croisés en vélo le long des routes du Nord ou des Flandres : j'avoue avoir été perplexe la première fois qu'on m'avait posé la question de leur usage ! livres.onpk.net
  2. La Communauté des soeurs et Les Mentats de Dune
  3. de Kevin J. Anderson et Brian Herbert
    L'horreur absolue de mes vacances : être obligé de lire deux fois 600 pages pour finalement rester sur sa fin. Je n'avais pas vu que le troisième volet de cette mini-série n'était pas encore sortie. Heureusement que c'est prenant, rebondissant et réjouissant tout en étant fidèle à la saga historique : le livre parfait pour des jours (et des soirées) de congés. Un véritable régal qui n'attend désormais qu'un ultime épisode. Si j'en crois les titres des deux premiers volumes et les parties prenantes, cela tournera autour de Navigateurs. Les fans - dont je suis - attendent 2016 ! livres.onpk.net / livres.onpk.net
  4. Jardin contemporain de Chantal Colleu-Dumond
    Après une visite aux jardins de Chaumont sur Loire, il était plus que temps de se plonger dans la création contemporaine des jardins. C'est désormais chose faite ! Reste plus qu'à visiter les différents jardins autour du monde dont ce livre présente des photos : en vrai, ce sera toujours mieux, surtout que l'un d'entre eux n'est pas si loin : le jardin de Séricourt. livres.onpk.net
  5. Le Dieu manchot de José Saramago
    Des phrases longues bien sûr... Mais surtout du burlesque, de l'épique et du ravageur sur l'absurde baroque du Portugal au XVIIIe siècle : une jolie découverte pour moi. livres.onpk.net
  6. Non avere paura dei libri de Christian Mascheroni
    Peggy m'a rapporté ce livre d'un voyage à Milan : quel plaisir de retrouver de l'italien, même si le vocabulaire me fait désormais un peu défaut. L'histoire plutôt autobiographique entre un fils à la vocation d'écrivain et une mère alcoolique est touchante : les livres et la littérature y prennent une place démesurée, autant de bouteilles à la mer pour de prochaines lectures. livres.onpk.net
  7. Thinking in Systems de Donella H. Meadows
    Une introduction précise à la théorie des systèmes : des exemples simples pour commencer et un cadre théorique ensuite pour les "travailler". A l'heure où nos gouvernants s'entêtent à répondre par toujours plus de lois sécuritaires liberticides aux menaces terroristes, il serait peut-être bon que ce genre de livre circule un peu plus. Idem pour prendre la mesure de la sur-exploitation du pétrole : stocks, flux et boucles de rétro-action ont souvent des effets peu intuitifs. livres.onpk.net
  8. L'étrangeté française de Philippe d'Iribarne
    J'avais gardé un bon souvenir d'un autre de ses ouvrages : la "logique de l'honneur". Il avait trouvé un écho intéressant dans les remarques du créateur de Critéo... Malheureusement cet opus m'a laissé sur ma faim : au delà de présentation des différents concepts de liberté dans les mondes anglo-saxon, germain et français, je ne me souviens que de l'inclination française au couple "pure / sale". Un peu court pour en dire plus pour avoir envie de le recommander. livres.onpk.net
  9. Carnet de travail d'un jardinier paysagiste de Hugues Peuvergne
    Que c'est beau de voir un jardinier paysagiste travailler ! Les idées de départ, les croquis, le lent travail du temps et les jardins "après" : tout y est pour de magnifiques voyages spatio-temporels. Surtout quand on emménage dans une nouvelle maison avec un jardin trois fois plus grand que le précédent... livres.onpk.net

Des livres, huitième série

mercredi 22 juillet 2015 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Huitième vague de huit bouquins lus.

  1. Silex and the City, de JUL
    Les aventures décoiffantes d'une famille de sauvages pré-historiques : jubilatoire. livres.onpk.net
  2. Discours et conférences, de Jean Jaurès
    Un détour par une source féconde de notre vie politique : ces discours de Jean Jaurès m'ont permis de découvrir d'autres facettes de ce "grand personnage" qui pourtant n'a jamais été ni Président du Conseil, ni Premier Ministre. Je connaissais bien sûr le pacifiste, j'ai découvert le socialiste convaincu : c'est incroyable d'entendre une tel foi dans le sens de l'Histoire, Marx montre aussi que pour la première fois la vie pleine et libre sera réalisée par l'homme, que les travailleurs auront tous ensemble la délicatesse nerveuse de l'ouvrier et la vigueur tranquille du paysan, et que l'humanité se redressera, plus heureuse et plus noble, sur la terre renouvelée. Et le dreyfusard engagé. Et le visionnaire soucieux. livres.onpk.net
  3. Japon, de David Michaux
    De belles images pour évoquer le pays du soleil vivant avec tous ses contrastes, ses traditions, ses rites et son histoire. livres.onpk.net
  4. Le bonheur inquiet, de Lewis Trondheim
    Les exploits minuscules d'un dessinateur en goguette forment une BD légère et délicieuse. Ce matin, j'ai déposé mon dossier administratifs à la mairie pour le renouvellement de ma carte d'identité. J'ai aussi apporté tous les papiers à la préfecture pour refaire mon permis de conduire. J'ai acheté deux BD que je voulais lire depuis un moment. Du pain. Du fromage. Des carnets. Et j'ai récupéré un colis à la Poste. Tout ça en une heure 48 minutes et sous la pluie. Je ne dois pas être très loin du super-héros. livres.onpk.net
  5. Noir est l'arbre des souvenirs, bleu l'air, de Rosetta Loy
    Un très beau roman, tout en ellipse et en flash-back, en descriptions précises et en évocations pudiques. L'histoire d'une famille italienne (les parents, trois frères et soeurs) qui navigue comme elle peut dans les remous de la Seconde Guerre Mondiale entre Venise, la Libye, la campagne ligure et Rome. livres.onpk.net
  6. De Lille Métropole Communauté Urbaine à Métropole Européenne de Lille, Lettre ouverte à Damien Castelain, de Bruno Bonduelle
    Douze propositions sur 42 pages : au bénéfice de l'âge, l'ancien PDG de Bonduelle (les fameuses conserves) se permet de proposer une vision à long terme (25 ans) pour la grande métropole de Lille. Basé sur un constat - Lyon serait passé devant - il ambitionne une métropole à 2 millions d'habitants, une exposition internationale pour 2024, des forêts urbaines ou le déménagement du siège de la Communauté Urbaine. C'est parfois décapant mais toujours argumenté et pédagogique. Rendez-vous à Lille-Lambersart dans 15 ans ?
  7. Fouché. Les silences de la pieuvre d'Emmanuel de Waresquiel
    Je poursuis mes explorations de la Révolution Française avec cette biographie d'un conventionnel "régicide" qui finira par devenir un Ministre de la Police indéboulonnable ou presque. Mes découvertes y ont été nombreuses : la fièvre des idées révolutionnaires, les mécanismes de l'enrichissement personnel, la complexité des réseaux policiers et diplomatiques, la prétention à contrôler l'opinion publique, les manoeuvres tactiques des élections, l'aveuglement impérial pour "sauver la Révolution" et surtout la passion dévorante de l'ambition et du pouvoir (celle qui ne peut se partager qu'en couple). livres.onpk.net
  8. Escape velocity de Geoffrey A. Moore
    Après Crossing the chasm qui m'avait enthousiasmé, j'ai décidé de faire confiance à l'auteur pour un autre livre. Mauvaise pioche : No Parking est encore loin d'avoir franchi les différents caps qui auraient rendu cette nouvelle lecture stimulante. Il n'empêche que les cadres conceptuels sont intéressants : à commencer par la "hierachy of powers" (la base du livre) ou les "two business architectures".
    two business architectures
    livres.onpk.net

Des livres, septième série

vendredi 10 avril 2015 :: perrick :: Livres :: 2 commentaires :: aucun trackback

Septième vague de huit bouquins lus.

  1. Sieyès, la clé de la Révolution française, de Jean-Denis Bredin
    Après l'éclairage de la Révolution française via les expériences américaines et européennes, cette riche biographie donne un angle original à cette période troublée. Celui d'un homme qui déclenchera à la fois la fin de la royauté et le début de l'empire. L'Abbé Sieyès fera une carrière politique hachée par les changements de régime incessants, par les aller-retour entre un Paris tumultueux et une campagne apaisante, par une santé frêle et un véritable orgueil, par une vision lucide du Tiers-État en 1789 et une soif de reconnaissance enfin cajolée puis délicieusement achetée par un Bonaparte dévorant d'ambition dès 1799. livres.onpk.net
  2. Bataille acidulée contre sa leucémie, d'Hélène de Francqueville
    Hélène est une amie d'enfance que je croise épisodiquement et j'ai eu le bonheur de croiser son fils quelques temps après la fin de son témoignage. Reste que l'histoire de cette bataille avec une leucémie aiguë est très touchante : tant de force et de courage pour accompagner un enfant dans des moments aussi difficiles et ces touches de légèreté, de fraternité, de convivialité aussi. Une belle preuve d'espoir. livres.onpk.net
  3. Les usurpateurs, de Susan George
    On s'occupe de tout, tel est l'injonction rassurante des entreprises trans-nationales avec les gouvernants. Susan George, chercheuse - militante bien connue d'Attac et de Nouvelle Donne, lève le voile sur cette rengaine néo-libérale qui voudrait profiter du TTIP / TAFTA pour plus de laisser-faire et de laisser-passer. A force d'exemples précis et de mises en lumière datées, la cohérence prédatrice de ces entreprises trans-nationales et de leurs lobbies apparaît au grand jour. Et si les seuls qui peuvent effectivement signer sont les politiques, ce sont véritablement les citoyens qui doivent être des plus vigilants : toujours plus faciles à lire qu'à faire. Les sceptiques paresseux regarderont peut-être Enquête sur les lobbies de la pêche industrielle de l'association Bloom, pour un cas d'école à l'échelon européen. livres.onpk.net
  4. L'entreprise, point aveugle du savoir, sous la direction de Blanche Segrestin, Baudoin Roger et Stéphane Vernac
    Visiblement pas grand monde ne sait ce qu'est une "entreprise". Elle ne résume pas à la "société", encore moins à ses "actionnaires". Les auteurs de cet ouvrage collectif en profitent pour livrer des analyses très diverses afin de mieux appréhender cette forme sociale particulière. Dans ce foisonnement, j'ai découvert deux structures tout à fait originales. Tout d'abord l'entreprise Carl Zeiss, elle est créé initialement en 1846 et se réorganise de manière tout à fait original autour de la fondation Carl-Zeiss-Stiftung en 1891 : cette structuration - encore originale - ne l'aura pas empêché d'atteindre 25 000 salariés et 4,3 milliards de CA. Ensuite le cas de l'ITRS, cette structure hybride, financée par plus de 900 industriels, a pour vocation de cartographier l'inconnu dans le domaine des semi-conducteurs : elle produit chaque année un ensemble de documents de prospective et d'évaluation des technologies de rupture. Puis ce travail est mise à la disposition des tous les acteurs - sans considérations commerciales - pour qu'ils puissent coordonner leur effort de R&D. livres.onpk.net
  5. Le mystère français, de Hervé Le Bras et Emmanuel Todd
    Cet essai anthropologique est tout à fait lumineux : à partir de cartes récentes, il explique - entre autres - les tensions politiques récentes grâce les tréfonds historiques de notre nation (déchristianisation précoce, famille nucléaire, habitat dispersé). A cet égard, la notion de "catholicisme zombie" y particulièrement féconde. Et la récente victoire étriquée du PS dans le Doubs marque une nouvelle étape dans la mutation du FN (d'un parti "anti-immigration" à un parti "peur du déclassement"). livres.onpk.net
  6. La montée en puissance de la Chine et la logique de la stratégie, de Edward N. Luttwak
    Dommage que la traduction nuise aux propos : la recherche documentaire de ce livre est fouillée, l'analyse précise et les rappels historiques intéressants. Ainsi le mythe de la stratégie huan est dépoussiéré à l'aune des rivalités italiennes de la Renaissance. Par ailleurs le "droit" à la puissance - que les chinois s'auto-attribue - trouve un écho particulier avec l'Allemagne des années 1890. Reste que l'avenir nous dira si cette grande puissance réussira à contrecarrer ses élans impérialistes pour continuer sur une voix apaisée; puisque dans le cas contraire il lui restera le chemin de la force dominante (dans le meilleur des cas, en inspirant crainte et respect, ce qu'aura réussi les Etats-Unis depuis 1917 par exemple) ou de la force belliqueuse (dans le pire, en liguant contre elle tous ses voisins, ce qu'aura réussi l'Allemagne en 1914 ou la France un siècle plus tôt). livres.onpk.net
  7. A l'ombre des jeunes filles en fleur, de Marcel Proust
    Le gros pavé de cette vague : responsable à lui tout seul d'un mois de lecture avec cette prose si caractéristique, faite de tours, de détours et de retours. J'y ai aussi découvert un tas d'anglicisme que je n'imaginais pas chez un écrivain si français (et donc utilisant nénufar, fidèle à l'étymologie arabe) : elle était de ces femmes à qui c'est un si grand plaisir de serrer la main qu'on est reconnaissant à la civilisation d'avoir fait du shake-hand un acte permis entre jeunes gens et jeunes filles qui s'abordent. J'ai aussi découvert une utilisation du mot «énorme» que je pensais largement plus récente : préférer Racine à Victor, c'est quand même quelque chose d'énorme. livres.onpk.net
  8. L'illusion économique, de Emmanuel Todd
    Un livre économique qui reste valable pas loin de 20 ans plus tard : tel est le tour de force réussi par l'anthropologue. La clé d'explication qu'il met en lumière - les différents types familiaux - permet de déchiffrer les différences de capitalisme : la version anglo-saxonne, d'une part, avec l'attention portée sur le court terme et privilégiant la consommation sur la production, et d'autre part le capitalisme intégré, présentant les traits inverses et dominant en Allemagne, au Japon ou en Corée. Si cette thèse féconde reste centrale, l'ouvrage regorge de pépites. Après la constatation de la baisse du nombre de scientifiques produits par les universités outre-atlantiques, il écrit que le nouveau système technique défini par la numérisation informatique pourrait ouvrir une voie nouvelle de développement, non pas brillante, comme le suggèrent les fous de l'Internet et du téléphone portable, mais au contraire adaptée à la médiocrité intellectuelle de l'époque, à la stagnation du niveau culturel. Un peu plus loin, les lecteurs réguliers du GEAB y trouveront aussi du réconfort : La croissance des Etats-Unis, c'est l'émergence d'un nouveau type de puissance : une Amérique qui n'a plus la capacité de tirer le monde vers l'avant mais qui peut interdire à la planète d'oublier son existence. Et les déçus de la Troïka, en Grèce et ailleurs, puiseront de l'eau pour leur moulin : le retour progressif à l'aveuglement des années 30, avec cette ré-émergence des politiques de diminution de la dépense publique qui aggravent le retard structurel de la consommation, est un phénomène stupéfiant pour qui s'intéresse à l'histoire des idées. livres.onpk.net

Sixième vague de huit bouquins lus

mercredi 20 août 2014 :: perrick :: Livres :: 2 commentaires :: aucun trackback

Sixième vague de huit bouquins lus.

  1. La souveraineté numérique, de Pierre Bellanger
    Un diagnostic sans concession sur l'état de notre indépendance numérique : en deux mot, pas terrible ! Toutes nos données effectuent un voyage outre-atlantique en aller simple. L'ancien directeur de Skyrock montre l'ampleur des dégâts à venir grâce des examples précis et convaincants. Et comme d'habitude sur ce type d'ouvrage prospectiviste, c'est la tentative de solution qui a du mal à convaincre : pour créer un "champion national" facilement il faut surtout avoir des clients captifs, pas aussi aisé sur Internet qu'avec le gaz. C'est d'ailleurs intéressant de voir que nos plus grosses sociétés du numérique sont déjà du côté des tuyaux : Free, Numéricable ou OVH. Pendant ce temps, Volvo - en Suède - a lancé ses véhicules sans chauffeur, déjà. livres.onpk.net
  2. Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre
    Un très beau cadeau pour mes 37 ans que ce roman primé au Goncourt. Cette histoire presque vraie dans l'atmosphère troublée de la fin de la Première Guerre Mondiale est un vrai régal. livres.onpk.net
  3. Histoire du Portugal, de Jean-François Labourdette
    Avant de faire un voyage d'affaires à Lisbonne, je me suis plongé dans l'histoire portugaise depuis le Moyen-Âge jusqu'au début des années 2000. Des gué-guerres pour de la terre en plus, des mariages pour des conflits en moins et des bulles papales pour mettre tout le monde d'accord, le lot habituel des monarchies européennes. Quelques points m'ont quand même interpellé : l'alliance, longue et intime, avec l'Angleterre pendant toute la révolution industrielle (j'en ignorais l'existance, ô combien déterminante) et l'image de l'empire atlantique encore si tenace (j'ai pu en mesurer l'importance en allant visiter le port de Sine où arrive déjà du gaz liquéfié, africain pour l'instant). livres.onpk.net
  4. Grand patron, fils d’ouvrier, de Jules Naudet
    Un sociologue décortique le parcours atypique d'un grand patron français. Des origines italiennes, un prof ambitieux en IUT, une carrière fulgurante dans une société anglo-américaine et une place à l'Automobile Club de France. Une tranche de vie singulière et si éloignée des carrières possibles "à la française" : un écart statistique et sociologique lumineux. livres.onpk.net
  5. La Révolution, une exception française ?, d'Annie Jourdan
    En lisant cet essai, j'ai mesuré la place qu'avait le mythe de notre Révolution dans mon esprit. Je n'avais jamais réalisé l'ampleur des délibérations, le nombre de votes et des consultations, la prégnance des discordances et des antagonismes, ni même l'enthousiasme débordant des armées. Et le contre-point des révolutions en Angleterre, aux Etats-Unis, aux Pays-Bas ou en Italie permet de donner à ce portrait pas toujours flatteur une place plus tempérée. Surtout si on pense aux oeillères que cette révolution a fait pesé sur notre pays (à commencer par la place des femmes ou les réformes fiscales qui auraient été "réglées" une bonne fois pour toute). livres.onpk.net
  6. Qu'est-ce que l'Occident ?, de Philippe Nemo
    C'est une réflexion historique sur les points de passage structurants de l'Occident que propose ce spécialiste du libéralisme (et de Friedrich Hayek en particulier abondamment cité dans cet ouvrage) : un ramassé percutant de notre culture intime - celle que nous partageons, nous Européens, avec les Américains du Nord et de l'Australie / Nouvelle-Zélande - et qui devrait nous rassembler. Pour en être il eut fallu passer par l'apparition de la Cité grecque, l'émergence du Droit romain, l'eschatologie biblique, la révolution papale et l'état de droit. Au-delà de la prouesse intellectuelle (réussir à rendre convaincants cet enchaînement de noeuds historiques) j'y ai redécouvert l'importance d'une notion souvent oublié en politique : celle de "systémique" (j'imagine que j'y reviendrai). livres.onpk.net
  7. Pierre Rabhi, semeur d'espoirs, Entretiens, d'Olivier Le Naire
    Beaucoup plus humain, cet entretien fait transparaître la joie simple et communicative du penseur & agriculteur : le choix de la beauté sur celle du rendement lors du retour à la terre, les tensions et les cadeaux d'une double culture, l'humilité face à ses parents ou à ses propres enfants, les passages de témoin autour de l'agro-écologie. livres.onpk.net
  8. Les sept couleurs du vent, de Bernard Tirtiaux
    Un roman exalté qui suit la vie d'un compagnon charpentier lors de nos guerres de religion : la vie au long cours de Sylvain entre les Vosges et la Sicile, Paris et l'Espagne. Une plume chaloupée, pleine de fougue et de verve avec des clins d'oeil par-ci par-là : tout ce qu'il faut pour l'été. livres.onpk.net

Arthur Young commence à sentir le vent de la Révolution

lundi 9 juin 2014 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Il y bientôt 2 ans, l'équipe de No Parking (et surtout Frank) lançait la publication régulières des billets d'Arthur Young : un Anglais voyageant en France entre 1787 et 1789.

Et aujourd'hui - avec 225 ans de décalage - le blog d'Arthur Young a commencé ses remarques sur les prémisses de notre Révolution : Paris est à présent dans une telle fermentation, à propos des états généraux tenus à Versailles. Cela me fait tout bizarre d'attendre désormais la suite, à travers ses yeux. Bien sûr, on connait la date fatidique du 14 juillet. Mais il reste encore plus d'un mois de billets asynchrones pour découvrir ce qui était perceptible (ou pas).... Et pourquoi pas à travers le flux RSS.

Cinquième vague de huit bouquins lus

vendredi 28 février 2014 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Cinquième vague de huit bouquins lus.

  1. La ville des flux, d'Olivier Mongin
    Suite à plusieurs émissions sur France Culture où Olivier Mongin était interviewé, j'ai eu envie de lire son livre sur la ville. Aussi parce qu'il évoque largement l'Amérique du Sud (que je devrais découvrir début juin 2014, via la case Brésil). Et puis cette lecture est arrivée pendant un séjour hivernal sur l'île de Bréhat - peut-être la quintessence de l'urbanité au XXIe : un lieu idyllique, pas de voiture (tout se fait à pied), presque une "gated community" (le bras de mer remplace le mur extérieur), peu de commerces, un agriculteur forcément ultra-bio qui fait de la résistance, la mairie obligé de salarier le médecin, le boulanger qui s'en va (à cause de loyers trop élevés ?), bref la cannibalisation rampante d'une vie de village par des privilégiés citadins (dont je fais bien sûr partie ;-) qui ne viennent - au mieux - que pour les vacances. Au delà du cas bréhatin, si particulier, reste la grande questions du livre : comment faire émerger la démocratie dans ces nouvelles villes... qui oscilent entre gigantisme étalé (l'urban sprawl américain), connexion globale / déconnexion locale (Dubai), muséification plus ou moins avancée (Venise, Paris), construction sauvage (favelas brésiliennes), quartiers sans voiture ? Amazon
  2. Portrait d'un homme heureux. André Le Nôtre 1613-1700, d'Érik Orsenna
    Le récit aussi historique qu'autobiographique d'une relation entre le serviteur et son monarque absolu. Et au passage un hommage vibrant aux jardins à la française. Amazon
  3. Après la crise, d'Alain Touraine
    L'économie à travers son bras armée de la mondialisation a gagné, la lutte des classes et son dernier avatar (la social-démocratie) ont échoué : tel est le point de départ d'une réflexion originale. L'élévation d'une digue juridique et du sujet est la route prise dans cet essai où la moral, les droits humains, l'universel seraient les nouveaux points cardinaux. Et même si je trouve Alain Touraine très optimiste par rapport aux États-Unis en particulier, les récentes victoires des syndicats via la Justice (à travers la figure de Fiodor Rilov et son combat autour de Samsonite par exemple) ou la campagne pour revenu de base / revenu social garanti / revenu minimum d’existence / revenu de citoyenneté / allocation universelle / dotation inconditionnelle d’autonomie semblent lui donner raison. Amazon
  4. Manuel d'anticipation politique, de Marie-Hélène Caillol
    Depuis longtemps je lis le GEAB (en mode payant) et ses analyses souvent originales et toujours euro-centrés. J'ai franchi un nouveau pas en lisant leur petit livre-manifeste qui explique leur méthode : au menu le pourquoi des titres exagérés, le comment de la veille journalistique, le quoi des axes de réflexion ou le qui de l'écriture des articles par exemple. Dommage que le livre contienne autant de coquilles typographiques et que sa mise en page laisse à désirer. Pour une organisation qui cherche précisément à être audible, crédible, cet amateurisme n'est pas du meilleur effet. Anticipolis
  5. J'ai fait HEC et je m'en excuse, de Florence Noiville
    Un petit essai très impertinent sur la relation entre la Crise et ces générations de l'élite française passée par la moulinette des grandes écoles de commerce. J'ai étais particulièrement sensible aux stratégies de dédoublement mises en place par ces acteurs pour se ménager un espace de liberté et de créativité.Amazon
  6. La Zone du dehors, d'Alain Damasio
    Une deuxième claque. Après La Horde du Contre-vent (écrit après, mais lu avant), ce roman d'anticipation touche là où ça fait mal. Un grand travail sur la langue - comme toujours avec Damasio - mais en plus avec une quête du juste, du vital et du vivant dans un univers polissé qui résonne très fort. Amazon
  7. Une année avec mon père, de Geneviève Brisac
    J'ai failli plusieurs fois poser le livre et l'abandonner en route. Finalement je me suis accroché pour le finir : un doux roman sur la vieillesse et notre relation avec le temps qui passera. Amazon
  8. Traité des cinq roues, de Musashi Miyamoto
    Dans ce libre de sagesse japonaise, j'ai finalement préféré la biographie de ce Miyamoto Musashi : souvent cocasses, ses explications de victoire sont une ode à l'efficacité du moindre effort. Pour la méditation et la quête du geste juste, je suis resté sur ma faim. Probablement que je ne suis pas encore sur le chemin de la Voie. Amazon

Liste de lecture, quatrième

dimanche 12 janvier 2014 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Quatrième vague de huit bouquins lus.

  1. Cette France qu'on oublie d'aimer, de Andreï Makine
    Un hommage précieux et quelque peu pompeux à la France de toujours. Celle dont la trace s'étalerait à travers chaque village et son monument aux morts. Amazon
  2. Histoire du Brésil, de Armelle Enders
    Avec un voyage pour le Brésil qui se profile pour début juin (oui, juste avant la Coupe du Monde), il était temps d'aller au-delà des clichés cariocas. Ce bouquin présente 2 siècles de soubresauts outre-atlantiques : entre autres éléments inattendus, j'ai découvert par exemple que le Brésil avait accueilli la capital de l'Empire du Portugal pendant quelques temps (merci Napoléon). Amazon
  3. Le capital au XXIe siècle, de Thomas Piketty
    LE grand livre d'économie du moment. D'abord grand par la longue durée qu'il aborde, pas moins de 2 siècles de données. Ensuite grand par le nombre de pages, pas loin de 900. Mais grand surtout par l'argumentation, solide et précise, aux enjeux déterminants, quelle(s) inégalité(s) pourrons-nous accepter / tolérer pour la génération future ? Et pourtant ça reste très lisible. Bien sûr les moins aventureux se contenteront d'une vidéo saisissante sur ces fameux 1% aux Etats-Unis ou d'un papier récent du Guardian Let's admit it: Britain is now a developing country. Les autres pourront comprendre comment la gestion de la faible croissance qui s'annonce pour la prochaine décennie (et celle en cours) va être déterminante pour l'Europe continentale et sa social-démocratie. Amazon
  4. L'Italie de la Renaissance à la fin du XVIIIe siècle, de Jean Delumeau
    . Encore un pan de l'histoire italienne que je découvre : il s'est donc passé des choses entre les Médicis en Toscane d'une part et Garibaldi, Verdi ou Cavour, d'autre part. Des petits royaumes qui partagent une nationalité, la France qui recule, l'Espagne qui se finance à Gênes et qui dépense à Naples. Amazon
  5. Grrrr, de Jean Maubille
    Le livre fait une douzaine de page, mais comme je l'ai lu au moins 50 fois - et que c'est pas fini - je l'ajoute ici. Ma fille, 18 mois, en est fan absolu : elle adore faire le bruit de l'animal qui se cache derrière chaque page-masque et surtout crier "loup loup loup LOUP LOUP" à tout bout de champ. Un moment délicieux en famille. Amazon
  6. Iran : l'irrésistible ascension, de Robert Baer
    Un plaidoyer ancien - 2008 - pour un changement radical de la position américaine (et occidentale) par rapport à l'Iran. Au vu des évènements de fin 2013, le moins que l'on puisse dire c'est que fonctionnaire américain a réussi à se faire entendre de son administration (ou au moins à anticiper les évolutions respectives des USA et de l'Iran). Son analyse des nouveaux rapports de force sur les 30 dernières années au Moyen-Orient a fait mouche : ce pays chiite à la très très longue histoire est train d'émerger lui aussi dans le nouveau monde multi-polaire. Amazon
  7. Le Réseau Corneille, de Ken Follett
    J'avais véritablement découvert la fibre "espionnage" de Ken Follet avec Le vol du frelon, j'ai retrouvé cette fois-ci des ficelles identiques : un héros (cette fois une héroïne) qui tombe amoureux, un méchant Allemand retord et adepte de la torture, accompagné d'une âme féminine bien jolie et bien pratique, des allers-retours en Londres (avec moult tracasseries administratives) et le continent (cette fois la France du champagne, du Ritz et de la caricature). Le charme de l'originalité a disparu au profit d'une réelle efficacité. Amazon
  8. Warax, de Pavel Hak
    Un roman de science-fiction à plusieurs voix sur le thème de la guerre à distance, des pays riches emmurés et du recyclage des clandestins : la désincarnation fonctionne tellement bien que j'ai eu du mal à être convaincu. Amazon

Liste de lectures - troisème

vendredi 27 septembre 2013 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Troisième vague de huit bouquins lus, la plupart pendant les vacances d'été à l'ombre d'un chêne au bord d'une piscine quelque part en Bourgogne.

  1. Les horizons terrestres, de André Lebeau
    Au delà du constant toujours aussi préoccupant sur l'état de notre planète et des défis qui l'attende, c'est la perspective que s'offre ce géophysicien qui est le plus intéressant : les racines du futur. Au lieu de suivre le chemin chaotique du quotidien dont l'horizon lointain s'arrête à 25 ans (le temps de l'emprunt bancaire), l'auteur va chercher d'ici mille ans le futur qu'il souhaite à l'humanité et cherche à tracer quelques voies pour y parvenir. Ce renversement permet de s'affranchir de la tyrannie du temps présent et de poser quelques jalons. Parmi ces derniers, j'ai été particulièrement intrigué par trois lignes de force que je n'ai pas souvent entendu - toujours à l'échelle longue : l'importance de l'éducation des filles (pour régler la question démographique), l'alternative entre le recyclable solaire - éolien, photovoltaïque - et la fusion des atomes légers (pour aller au delà de la transition énergétique) et le retard des sciences sociales liées aux questions "globales" ou systémiques (pour sortir de l'ornière idéologique du libéralisme). Amazon
  2. Tolède XIIe-XIIIe - Musulmans, chrétiens et juifs : le savoir et la tolérance
    Après Venise et Amsterdam, j'ai donc plongé via ce volume de la collection Autrement / Série Mémoires. J'ai découvert un champ historique que je ne connaissais que très peu : l'Espagne médiévale. Avec Le Cid et Cluny dans des rôles inattendus : le héros guerrier sort de la figure proposée par Racine alors la ville bourguignonne y fait sentir sa puissance - largement éclipsée depuis. Et puis bien sûr le rôle des musulmans et des juifs dans la transmission - via la traduction - de la pensée greco-arabe. Amazon
  3. Le vol du frelon, de Ken Follett
    On sait évidemment dès la quatrième de couverture que Harald réussira à transmettre sa découverte aux anglais à bord d'un biplan. C'est bien écrit : efficace et haletant, avec ce qu'il faut de rebondissements et de contrastes. Et les remerciements démontrent de la qualité de la documentation. Bref un roman d'espionnage parfait pour les vacances. Amazon
  4. Génération Pigeons, de Jean-David Chamboredon et Olivier Jay
    Une chronique à chaud du mouvement des "Pigeons" qui réussira à faire chauffer la toile pendant quelques semaines en septembre 2012. Au delà de la caricature vestimentaire (la barbe de 3 ou de 5 jours ?), la galerie de portraits est suffisamment large pour brosser une image pertinente de ce mouvement éphémère. Reste l'impression amère que cette vague d'entrepreneurs - avec toute la bonne volonté du monde - n'aura pas réussi à se faire entendre beaucoup plus que les militants d'Occupy Wall Street : les nouvelles formes de pouvoir ou de contre-pouvoir 2.0 sont encore loin de faire le poids une fois la réaction épidermique passée. Amazon
  5. Dragons, de Marie Desplechin
    Encore une fois, je ne suis pas déçu de cette collection de l'Olivier. Cette fois-ci le texte suit le rythme des marées de l'île de Batz, une histoire trouble où se mêlent le vrai et les histoires, la folie et le surnaturel. Amazon
  6. Mathémagique, balades mathématiques, de David Acheson
    De temps en temps, il fait bon se replonger dans la délicieuse abstraction de ses 20 ans. Ce volume n'échappe pas à la règle : c'est tellement beau les maths, on en mangerait bien plus souvent. Amazon
  7. Le monde en 2030 vu par la CIA
    Entre quatre mondes possibles, du plus pessimiste (avec un repli de toutes les grandes puissances sur leur "pré carré") au plus optimiste (une coopération mondiale sur les grands sujets : eau, climat, énergie), la CIA ne semble pas trop se mouiller. Bien sûr, l'Amérique resterait le pivot du monde d'après, celui qui peut tout faire basculer - surtout si c'est vers un monde "meilleur". Sauf que d'autres cercles de prospectivistes (comme le LEAP et son "horizon 2020") sont largement plus alarmistes, à la fois sur la puissance réelle des USA et sur les équilibres en construction. Décidément le chemin du futur s'éclaire très mal avec nos vaines bougies et nos allumettes trop humides. Amazon
  8. Manifeste convivialiste - Déclaration d'interdépendance
    Un autre de ces petits livres qui essaye de penser le présent. Cette fois-ci en apportant un nouveau concept, celui du "convivialisme" ou la valorisation de la relation et de la coopération. Un nouveau mot pour essayer de penser la synchronisation des autres mouvements (qu'ils soient politiques, économiques, écologiques ou même religieux) et pour leur donner un manifeste commun ! Il ne reste plus qu'à faire émerger les forces vives pour porter une telle ambition et là encore la venelle de cet avenir est peu balisée pour l'instant. Amazon

Liste de lecture

mardi 25 juin 2013 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Deuxième vague de huit bouquins lus, depuis le 19 avril 2013 cette fois.

  1. Le Minuscule Mousquetaire tomes 1 & 2, de Joann Sfar
    Un délicieux délire philosophique (ou presque) au pays d'Alice (ou pas loin) servit par la plume négligée de Joann Sfar. J'avais bien aimé son opuscule préhistorique (reçu en cadeau), j'y ai retrouvé cette même verve goulue. Amazon et Amazon
  2. De la propagande, Noam Chomsky (entretiens avec David Barsamian)
    C'est en lisant régulièrement le GEAB que l'idée - longtemps incongrue pour moi - d'une non-démocratie américaine possible a commencé à faire jour. L'activiste et linguiste Noam Chomsky montre à travers ces entretiens les dénis de réalité au pays de l'impérialisme post-1945. Malheureusement les affaires Aaron Swartz, de sécurité féodale avec Prism ou celle plus ancienne de QWest font encore plus froid dans le dos : with great power there must also come great responsibility dirait certains, Le pouvoir tend à corrompre, le pouvoir absolu corrompt absolument. dirait d'autres. Amazon
  3. Le petit livre des couleurs, de Michel Pastoureau et Dominique Simonnet
    Une bien belle histoire des couleurs, loin du symbolisme New-Age, qui montre entre autres pourquoi le vert est bien un couleur (et pourquoi le orange ne l'est pas) ou comment la difficulté de faire tenir les pigments sur un tissu influe sur sa préférence, le genre de détails qui permet de "briller" en société mais pas forcément de devenir érudit sur la question. Amazon
  4. L'éthique des hackers, de Steven Levy
    J'ai dévoré ce livre, aussi mal traduit soit-il (je ne compte plus les erreurs typographiques et les phrases alambiquées). Il raconte la préhistoire de ces mordus d'informatique qui ont révolutionné notre univers : ces fans de petits trains au MIT et autres dévoreurs d'électronique en Californie méritent au moins autant un détour (ou une découverte) que ceux qui ont marqué l'histoire économique. Le livre commencé avec Peter Samson s'arrête avec Richard Stallman, leur éthique perdure à travers l'Open Source et ses dérivés. Amazon
  5. Ultra Design : La nouvelle génération de designers, de Laura Houseley
    Une beau livre, avec des tas de jeunes créateurs qui font des meubles au moins originaux, parfois très élégants. J'y ai repéré par exemple un "porte-manteau éclairant" qui m'a bien inspiré : si jamais je trouve le temps de passer 2 jours à la cave, peut-être pourrais-je remonter avec. Amazon
  6. La condition numérique, de Jean-François Fogel et Bruno Patino
    Trop plat pour quelqu'un qui y baigne au quotidien, je n'y ai pas trouvé de matière à penser. Amazon
  7. Lettre aux paysans et aux autres sur un monde durable, de Jean Viard
    "Et si la réponse était dans le labeur des agriculteurs". Un vibrant plaidoyer pour un renouveau du lien entre travailleurs de la terre et le peuple de France. Le genre d'écrit qui chercher à donner du sens, il paraît que c'est ce qui manque à la politique du moment, ici c'est réussi. Amazon
  8. Paysages et territoires de l'industrie en Europe : Héritages et renouveaux, de Simon Edelblutte
    Cela fait plus de 10 ans que je bosse dans une ancienne usine textile, d'abord à La Madeleine et désormais à Euratechnologies - Lille. Et quand je suis tombé sur ce livre à la bibliothèque, impossible de ne pas le prendre. J'y ai enfin découvert le nom précis de cette usine avec un toit en zigzag : on dit à shed ou mieux encore à redans partiels. Et je suis resté avec une autre question : quels seront les beaux bâtiments emblématiques des années 2000 - 2010 à recycler dans 25, 50 ou 100 ans ? Amazon

Liste de lecture, hommage à Aaron H. Swartz

vendredi 19 avril 2013 :: perrick :: Livres :: 2 commentaires :: aucun trackback

En janvier 2013, j'ai découvert un visage : celui d'Aaron H. Swartz. Bien sûr je connaissais Reddit et quelques autres de ses créations, co-créations et participations : W3C, RDF, Markdown, RSS, CreativeCommons, etc. C'est via Lawrence Lessig que le visage est apparu. Puis le blog m'a fait re-découvrir un type de billet : The 2011 Review of Books.

Bien sûr j'aurais pu attendre le 11 janvier 2014 pour faire paraître la mienne... Sauf que c'est dans trop longtemps et que là, j'ai du temps : donc voici la mienne, depuis le 11 janvier 2013 !

  1. Du côté de Castle Rock, d'Alice Munro
    Une histoire anecdotique de l'enracinement sur le "Nouveau Continent" d'une famille écossaise. Des premiers colons à presque aujourd'hui. Des portraits finement ciselés de la famille de l'auteur sur plusieurs générations. Amazon
  2. Amsterdam au XVIIe siècle - Marchands et philosophes : les bénéfices de la tolérance (collection Autrement)
    J'aime bien cette collection historique, après Venise, voici donc Amsterdam. Bien sûr ils avaient inventé avant tout le monde la taxe Tobin, et juste avant le premier krach boursier ! Mais quand même un beau portrait de cette ville dans sa splendeur au tournant de la modernité. Amazon
  3. Bénédiction, puis L'Arklan, de Matthieu Bobin
    J'avais découvert le début de cette série Magarcane il y a 2 ans : Fils d'arme m'avait laissé un très bon souvenir d'Héroic Fantasy, sans trop de prétentions et plutôt bien ficelé. Lorsque les tomes 2 et 3 me sont tombés dans les mains, impossibles de les lâcher. J'ai littéralement dévoré les deux volumes : la quête avance, les histoires se croisent, l'atmosphère devient de plus en plus pesante. Vivement la suite... quand l'Arklan sera sortie de la Forêt de Guéden G'Bar. PS : l'auteur ne fait pas que de la philosophie, un peu de théologie catholique transparaît aussi parfois. Amazon
  4. La Chinafrique - Pékin à la conquête du continent noir, de Serge Michel et Michel Beuret
    A la fois passionnant (et tout à fait saisissant) sur le rôle que la Chine se taille depuis plusieurs années (le livre n'est plus si récent, il date de 2006) et se taillera dans les années à venir. J'ai lu l'ouvrage pendant le lancement des opérations françaises au Mali : l'attaque lancée par notre cher président prend une autre tournure, plus "économique". Et que dire de l'achat probable de frégates chinoises par l'Algérie que j'ai découvert encore plus récemment... Cette histoire-là est encore loin d'être écrite. Amazon
  5. Le passage à l'Europe - Histoire d'un commencement, de Luuk Van Middelaar
    Une très belle histoire de notre Europe, depuis les frémissement post-deuxième guerre des Trente Ans jusqu'à la crise grecque. Toutes les charnières de la construction européenne trouvent dans ce beau volume une explication détaillée et précise : on y retrouve les Pères fondateurs (Schuman, Monnet, Adenauer), les grands acteurs (de Gaulle, Tatcher, Kohl, Delors), les petites histoires (le compromis de Luxembourg en 1966, le "putsch" à Milan en 1985, la fin de la Communauté et le début de l'Union en 1990). Sans une goutte de jargon ni même un soupçon d'abréviation, une gageure. Amazon
  6. Sept ans de solitude, d'Eric Halphen
    Ceux qui me suivent sur Twitter savent que je prends régulièrement une cotisation chez Anticor. C'est donc naturellement que j'ai pris le livre d'un de ses fondateurs dans les mains : Eric Halphen y revient sur son parcours de juge d'instruction, en particulier sur les ressorts du dossier des HLM de Paris. L'ironie qui s'en dégage met souvent mal à l'aise : il faut bien se blinder comme on peut. Mais le constat est très amer, surtout qu'on connait désormais le sort définitif qu'offrira la Justice à Chirac & consorts. Dans son dernier chapitre, il écrit : "C'est sans doute la fin d'une époque. Il n'y aura plus de ces grosses affaires comme celles qui ont éclaté ces dix dernières années [les années 1990]. Il n'y aura plus de juges pour aller au bout. Il n'y aura plus de journalistes pour s'engager." Merci MM. Woerth, Sarkozy, Cahuzac, etc. de lui avoir permis d'avoir si tort. Amazon
  7. Le Réseau Aquila 1/2 - Silas Corey, de Fabien Nury et Pierre Alary
    Un ancien combattant désabusé par la Grande Guerre qui joue aux espions sous contrat. Les couleurs, très travaillées, donnent un jolie cachet à cet album. Les fans de Sherlock Holmes ou de Arsène Lupin apprécieront quand à eux une intrigue où se mêlent belles aviatrices, marchands d'arme au jeu trouble et politiques de tout poil. Amazon
  8. La France des années 30, de Serge Bernstein
    Vu que tout le monde parle du rapprochement entre la France de 1930 et celle de 2013, j'ai voulu y voir d'un peu plus près...Amazon