Huit bouquins lus, la trentième-et-unième vague

lundi 28 mars 2022 :: perrick :: Livres :: 2 commentaires :: aucun trackback
  1. Deep Survival de Laurence Gonzales
    Que se passe-t-il dans la tête et dans le corps des survivants ? Ceux qui survivent à une avalanche ou une chute en montagne, à une avarie en mer ou en vol, ceux qu’on retrouve après des jours perdus en forêt ou bloqués dans les décombres du World Trade Center. Dans un récit digne des mille et une nuit, où s’entremêlent histoire personnelle, récits et compte-rendus scientifiques, Laurence Gonzales insiste sur la prise en compte rapide et radicale de la nouvelle réalité qui s’impose, l’émerveillement face à la beauté environnante, l’obstination dans les routines qui permettent d’avancer, l’attention au besoin du corps (repos, chaleur), la découverte des capacités insoupçonnées et l’attachement intime et profond à des figures personnelles ou familiales (un mari, une épouse, un enfant, un ami). Une lecture captivante, où la limite entre vie et mort est toujours émouvante. livres.onpk.net
  2. The Birth of Lean de Takahiro Fujimoto et Koichi Shimokawa
    Derrière les conversations, parfois plutôt techniques, avec les ingénieurs de Toyota qui ont mis sur pied le TPS (et donc le Lean), on décèle vite le côté très empirique du process, dès les années 1950, entre machines d’occasion et contraintes budgétaires de l’immédiat après-guerre. Un process qui n’a pas encore trouvé son terme quand on sait que les fameux A3 ou l’Obeya sont arrivés bien plus tard. Bien sûr les maximes contre-intuitives bourgeonnent : « il faut doter la ligne à un niveau où elle s’arrête 10% du temps. C’est le seul moyen de rendre les problèmes visibles. » Ou « la sagesse naît des idées des novices. Les vétérans déblatéreront sur ce qui est possible et ce qui ne l’est pas sur la base de leur expérience sur d’un minimum de connaissances. » Mais c’est finalement d’autres aspects du modèle Toyota qui m’interpellent : la pari financier - audacieux et réussi - de construire la première usine dédiée aux voitures personnelles au Japon (ce sera Motomachi) ou celui - moins glorieux - de son dirigeant qui en 1998 ne sait pas encore si une augmentation du CO2 aura un impact sur la température globale, ni même si ce serait une mauvaise chose, alors qu’il est en passe de sortir la fameuse Prius. livres.onpk.net
  3. L’approche Lean pour la transformation digitale d’Yves Caseau
    Une bibliographie extrêmement complète et un CV prestigieux ne font pas toujours un grand livre : dommage qu’il n’y ait pas plus de chair dans ce survol des techniques et des promesses du numérique. livres.onpk.net
  4. Half of a yellow sun de Chimamanda Ngozi Adichie
    Dans un Nigeria qui sort à peine de l’indépendance, deux soeurs quittent le cocon familiale d’un businessman influent. Il faudra la terrible guerre du Biafra (1967-1970) pour que leurs liens se retissent. Accompagnées par une intellectuel, un expatrié anglais et un jeune domestique, elles proposent un portrait vivant et dramatique des Sixties nigériannes : une « vérité émotionnelle » qui claque pour une période historique mal connue. livres.onpk.net
  5. Surviving Survival de Laurence Gonzales
    Après avoir écrit sur la « survie » dans son précédent essai, Laurence Gonzales s’est attelé à la « vie » : ce long moment qui succède à l’accident, au choc et au trauma. En croisant des histoires poignantes avec des déambulations au coeur de la recherche en neuro-science, il nous plonge dans les arcanes de la mémoire humaine, des circuits et courts-circuits qui l’irrigue. Une ode à la résilience et au travail pour se transformer… Et un hommage à ceux qui ont trouvé cette tâche trop difficile. livres.onpk.net
  6. La Cité à travers l’histoire de Lewis Mumford
    Si les inspirations sur la genèse des regroupements humains de la préhistoire ne m’ont pas convaincu, la recherche documentaire à partir de l’ère hellénistique est magistrale. J’ai été particulièrement frappé par la transition baroque : sur la désagrégation de l’ordre médiéval (la fortification des bourgs, la puissance de l’Église, l’indépendance des guildes), émergent les structures de l’ordre : plate monotonie classique entre « rigueur des tracés » et « ordre concerté et formel des jardins et du paysage ». Le pouvoir royal applique ses contraintes sur les éléments bâtis, du Champ de Mars aux larges avenues et autres palais démesurés. La ville y perd déjà son côté organique et la Révolution industrielle ne pourra qu’agrandir ce fossé avec « l’échelle humaine ». livres.onpk.net
  7. Sensei Secrets: Mentoring at Toyota Georgetown de Steven R. Leuschel
    Les grands généraux ont besoin d’une guerre pour émerger : la Révolution française aura été prolifique en la matière, la résistance ukrainienne fera aussi émerger son lot de héros. J’ai l’impression que le Lean a vécu quelque chose de similaire avec les difficultés de Toyota qui ont été nécessaires pour qu’un groupe d’ingénieurs japonais sorte leur entreprise de la quasi-faillite dans les années 1950 et en fasse un n°1 mondial un demi-siècle plus tard. Cette génération de senseis a quitté la scène désormais. Et le titre de l’ouvrage promettait d’en apprécier l’éclat. Malheureusement il s’agit d’un ouvrage très académique et finalement avare en anecdote. Reste que l’accent mis sur la sécurité psychologique est particulièrement prégnant. J’y ai trouvé aussi un passage toute à fait éclairant sur la percolation du TPS à travers les salariés américains en formation au Japon : you don’t learn by somebody telling you what you gonna learn, you learn by going through that experience yourself. livres.onpk.net
  8. Apprendre à apprendre avec le Lean de Michael Ballé, Jacques Chaize, Régis Medina et Anne-Lise Seltzer
    Autant le dire dès le début : je ne m’attendais pas à tenir entre les mains un pamphlet économico-politique. Les auteurs avaient décidé de faire autre chose qu’un énième livre sur le Lean. Quel bonheur de découvrir une vision aussi claire et humaine de que peut (doit ?) être une vie en entreprise. Entre la (les) crise(s) qui s’annonce(nt) et l’impasse du chemin exploitant balisé par des cabinets de conseil jusque dans nos services publics, cet appel à l’intelligence et à l’apprentissage via les outils du Lean mérite qu’on le lise et le relise. Et ceux qui seraient prêts à céder aux sirènes de l’entreprise libérée trouveront des outils et surtout un cadre de pensée pour faire atterrir leur souhait d’apprentissage continue, d’adaptation agile et de proximité terrain dans leurs propres pratiques du quotidien. livres.onpk.net