PHP a 10 ans

mercredi 8 juin 2005 :: perrick :: PHP :: 2 commentaires :: aucun trackback

C'est fait, Rasmus pourra souffler 10 bougies aujourd'hui : Announcing the Personal Home Page Tools (PHP Tools) version 1.0.

  • Je me souviens de 1998 et de mon premier script avec PHP/FI qui ne tournait même pas en local : j'étais obligé de faire des uploads FTP en permanence vers les serveurs de altern.org
  • Je me souviens de 2000 et de ma redécouverte de PHP (nous en étions à la version 4) : après 9 mois sur ASP, le passage vers PHP fut très naturel avec toutes les fonctions créées pour le web.
  • Je me souviens de 2002 et du lancement de ce qui allait devenir No Parking et openTIME : je passais des jours entiers à écrire des lignes de PHP avant de découvrir la puissance terrible d'un SQL bien complet.
  • Je me souviens de 2003, de mon premier Forum PHP et des premiers apéros PHP lillois : j'allais découvrir en chair et en os les acteurs de monde PHP à la fois au niveau local et mondial.
  • Je me souviens de 2005 et de mon élection à la présidence de l'AFUP : rien de tel que des applaudissements / remerciements à la fin d'un conférence sur PHP pour mesurer le chemin parcouru.

Thanks Rasmus for all the fish!

Vos commentaires et/ou trackbacks

Le mercredi 8 juin 2005 à 11:48, commentaire par Gilles G. Jobin :: site :: #

Je me rappelle, pour ma part, l'excellent (et peut-être le meilleur) site français consacré au PHP : PhpInfo (www.phpinfo.net). Je le visitais quotidiennement en 2000. L'annonce de son arrêt m'avait brisé le coeur. Les archives sont toujours disponibles...

Le vendredi 10 juin 2005 à 17:25, commentaire par Cédric :: #

Je me rappele l'apprentissage sur le tas de PHP en 2000 durant un CDD. Je me rappele 5 mois de folie chez Arecom, où j'ai rencontré Sebastien "Marms" et son phpEdit.
Je me rappele tous les sites que j'ai lancé et que je gère encore, tous basés sur des logiciels PHP, et surtout de mon CMS, qui lui à 4 ans.
Tout comme toi et Damien, PHP a quelque part changé ma vie.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.