Du consensus vacillant sur le libre-échange et de ses conséquences pour Euratechnologies

vendredi 7 juin 2019 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

En début de semaine, j'ai participé à un échange avec Pierre Moscovici : le commissaire européen faisait un tour dans le Nord et le Pas-de-Calais pour parler Brexit (entre autres). Dans cette discussion, forcément convenue et hyper-calibrée, j'ai été marqué par un aveu de la part d'Euratechnologies via la voix de son directeur Raouti Chehi : il n'y a aucun partenariat avec d'autres structures - incubateur, accélérateur ou autre - en Europe. Alors qu'il y en a avec le Brésil, les Etats-Unis, le Canada, la Chine et la Corée du Sud.

Pendant ce temps, Noah Smith - ancien chercheur en économie à Stony Brook University et récent fan de Elizabeth Warren - qui écrit régulièrement chez Bloomberg et encore plus sur Twitter, note en particulier :

Je me dis - et je ne suis pas le seul - qu'il va y avoir un grand besoin de faire évoluer quelque peu la stratégie de ma zone d'activités favorite. Celle qui ne se donne pas de limites pour créer des entreprises et des emplois, et les bâtiments qui vont avec.

D'autres bureaux presque finis, toujours à Euratechnologies
Des bureaux en chantier à Euratechnologies

Vos commentaires et/ou trackbacks

Aucun commentaire, ni de trackback pour le moment.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://onpk.net/tb.php?id=735