Journal d’une quarantaine : mercredi 18 mars 2020

mercredi 18 mars 2020 :: perrick :: Quarantaine 2020 :: aucun commentaire :: aucun trackback

Catherine, la prof d'arts plastiques de Madeleine, avait envoyé des instructions par email : Madeleine a donc fait de la peinture ce matin. Et comme on avait sorti de grandes feuilles, elle a remis le couvert cet après-midi en testant ce qu'on peut faire avec des mines H, HB, B et B2 sur du papier blanc. L'apprentissage continue. Demain ce sera le premier télé-cours.

Exercice de peinture

Je suis passé à la boucherie et à la boulangerie du quartier : tout le monde ou presque attend dehors, heureusement qu'il fait beau. J'ai découvert au passage les contraintes du porter un masque : c'est plus dur pour commander ses tranches de rosette ! Et quand j'ai annoncé que ce n'était pas la peine de tout mettre sous vide (seulement les blancs de poulet), j'ai eu droit à un grand remerciement rigolard : nous n'avions pas été nombreux dans ce cas. Par contre il faudra commander à la boulangerie : à 11h30, le choix était déjà drastiquement réduit. Peggy avait eu plus de chance en venant dès l'ouverture à 7h du matin.

En France, il y avait 9052 cas confirmés, 148 décès et 12 guérisons. Et la première abeille, dans les fleurs du camélia.

Vos commentaires et/ou trackbacks

Aucun commentaire, ni de trackback pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.