Journal d’une quarantaine : mercredi 18 mars 2020

mercredi 18 mars 2020 :: perrick :: Quarantaine 2020 :: aucun commentaire :: aucun trackback

Catherine, la prof d'arts plastiques de Madeleine, avait envoyé des instructions par email : Madeleine a donc fait de la peinture ce matin. Et comme on avait sorti de grandes feuilles, elle a remis le couvert cet après-midi en testant ce qu'on peut faire avec des mines H, HB, B et B2 sur du papier blanc. L'apprentissage continue. Demain ce sera le premier télé-cours.

Exercice de peinture

Je suis passé à la boucherie et à la boulangerie du quartier : tout le monde ou presque attend dehors, heureusement qu'il fait beau. J'ai découvert au passage les contraintes du porter un masque : c'est plus dur pour commander ses tranches de rosette ! Et quand j'ai annoncé que ce n'était pas la peine de tout mettre sous vide (seulement les blancs de poulet), j'ai eu droit à un grand remerciement rigolard : nous n'avions pas été nombreux dans ce cas. Par contre il faudra commander à la boulangerie : à 11h30, le choix était déjà drastiquement réduit. Peggy avait eu plus de chance en venant dès l'ouverture à 7h du matin.

En France, il y avait 9052 cas confirmés, 148 décès et 12 guérisons. Et la première abeille, dans les fleurs du camélia.

Vos commentaires et/ou trackbacks

Aucun commentaire, ni de trackback pour le moment.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://onpk.net/tb.php?id=759