Journal d’une quarantaine : samedi 21 mars 2020

samedi 21 mars 2020 :: perrick :: Quarantaine 2020 :: aucun commentaire :: aucun trackback
Tour Duplo, les histoire en plus
Semis en pots de yaourt
Marcottage du framboisier
Racine de lierre, matière à sculpture

La tour de Duplo s'est enrichie d'histoires et de fou-rires entre les filles; les pots de yaourt soignement conservés depuis quelques jours ont trouvé leur utilité pour des graines d'aubergines, de tomates et de concombres; le marcottage du framboisier en début de semaine semble avoir bien pris; j'ai arraché puis les filles ont lavé des racines du vieux lierre qui devraient servir dans un prochain atelier de bricolage artistique. C'est marrant de constater qu'on arrive désormais à se projetter dans cette vie confinée : la vie n'est déjà plus au jour le jour, elle se stabilise et prend un peu d'épaisseur par préparation et anticipation.

J'ai aussi réussi à trouver du temps pour bosser un peu. Et même pris le temps de corriger des tests dans Opentime qui plantaient quand ils étaient lancés un samedi.

Chariots désinfectés - O'tera
Chariots déjà utilisés - O'tera

Mais un passage chez O'Tera me ramène à d'autres préoccupations. En route, j'ai écouté un podcast de la Rai que j'apprécie, Eta Beta : depuis déjà trois semaines l'émission dissèque les nouveaux usages de Net qui émergent de leur épisode coronavirus.

Je me rends compte aussi des points aveugles de mes sources. Ainsi je m'appuie sur Paul Jorion, Nicolas Colin et David Galbraith pour une vue internationale (et souvent économique) de la pandémie, Michael Ballé pour des accents Lean et plus opérationnels ou encore Eve Herrmann pour l'ancrage dans le quotidien avec les filles. Pour l'actualité nationale, ce sera Le Monde, Mediapart ou Mediacités (les titres suffisent souvent en ce moment). Mais pour la vie locale, celle autour de Lille ou Lambersart, il me manque des relais (en dehors de Peggy et de nos amis proches). Si vous avez des idées, je suis preneur...

En France, il y avait 14308 cas confirmés, 562 décès et 12 guérisons. Et un printemps qui est arrivé en catimini, sur la pointe des pieds, pour ne trop déranger un air tellement plus respirable.

Vos commentaires et/ou trackbacks

Aucun commentaire, ni de trackback pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.