Relire du code : le pouvoir du F3

lundi 31 mai 2010 :: perrick :: PHP :: 2 commentaires :: aucun trackback

Une fois n'est pas coutume, je me vois dans l'obligation de repdrendre un code existant alors que le développeur initial est parti. Comme il s'agit d'une application à fort potentiel, je préfère m'y coller en profondeur. Truffés de __set(), de __get() ou d'autres fonctions magiques que PHP5, les lignes qui s'enchaînent ne sont pas des plus faciles à suivre. Et surtout Eclipse s'y perd : la touche F3 ne permet pas d'y naviguer facilement. J'en viens presque à demande s'il ne s'agit pas là d'un critère de plus pour cerner cette notion.

C'est dans ces moments-là que se cristallise la différence entre concis et explicite. Si mon premier est souvent la quête d'un bon développeur, mon second me semble tellement plus indispensable pour une bonne maintenabilité de l'application. Et j'ai l'impression ne pas être le seul... Tant mieux. Et au détour d'un autre billet, je découvre que l'extreme programming en fait mention aussi : peut-être l'occasion de relire certains ouvrages !

Vos commentaires et/ou trackbacks

Le mardi 1 juin 2010 à 09:23, commentaire par Nauw :: #

Hello,

Je suis actuellement dans une situation similaire.

Voici la réflexion que cela m'amène également:
- La documentation du code devrait être indissociable du code (faite en simultané)
- Même en PHP un typage des variable devrait être suivit (pas de changement de type dans une variable, ou variable fourre tout)
- Il faudrait également suivre des conventions de codages claire.
-...

La liste est longue.

J'essaye d'évangeliser mes collègues...

Celà me rappelle également un très bon dévelopeur qui s'était amusé à coder avec des noms de variables "Starwars". Code impecable et optimisé, mais totalement impartageable et illisible.

@+

Nauw

Le mardi 1 juin 2010 à 10:48, commentaire par perrick :: site :: #

Je ne connaissais pas l'exemple des variables Starwars... Pas mal du tout ! En tout état de cause, il a dû bien s'amuser en l'écrivant ;-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.