Journal d’une quarantaine : dimanche 22 mars 2020

dimanche 22 mars 2020 :: perrick :: Quarantaine 2020 :: aucun commentaire :: aucun trackback
Gisèle lave la cuisine
Les filles font de la peinture de grands

C'est dimanche : pas de "cours". Sauf qu'avec les enfants à la maison, je découvre en le pratiquant ce que faire avec veut dire. La cuisine méritait un peu d'attention, Gisèle a sauté sur l'occasion pour dire je fais toute seule alors elle a pris en main la serpillière, le raclot et le seau. Ils n'étaient pas à sa taille : Maria Montessori aurait peut-être sauté au plafond. Peut-être pas. On a aussi sorti de la peinture de mon atelier - un pot de sous-couche blanche - et des pinceaux d'adulte pour préparer les racines d'hier.

Pendant qu'un bataillon, pardon un régiment, non en fait une brigade de couturières (et couturiers) produit des masques en tissu, Peggy prépare la relève. Pour l'instant nous en sommes au stade de l'écharpe en laine mais je pense bien qu'un doudou y ait trouvé son compte.

Tricot au salon
Tricot au salon

Après avoir fait tourné Les Tindersticks en boucle dans mes écouteurs pendant les sept derniers jours (à raison de 4h par jour), j'ai l'impression d'avoir enfin un peu de temps pour trouver la bande-son de cette deuxième semaine. Et ne vous inquiétez pas pour la bande passante : youtube-dl existe et marche aussi sur Arte.

En France, il y avait 14459 cas confirmés, 562 décès et 12 guérisons. Et Peggy qui annonce déterminée : je vais suivre le Conseil d'Etat désormais.

Vos commentaires et/ou trackbacks

Aucun commentaire, ni de trackback pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.