Liste de lectures - troisème

vendredi 27 septembre 2013 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Troisième vague de huit bouquins lus, la plupart pendant les vacances d'été à l'ombre d'un chêne au bord d'une piscine quelque part en Bourgogne.

  1. Les horizons terrestres, de André Lebeau
    Au delà du constant toujours aussi préoccupant sur l'état de notre planète et des défis qui l'attende, c'est la perspective que s'offre ce géophysicien qui est le plus intéressant : les racines du futur. Au lieu de suivre le chemin chaotique du quotidien dont l'horizon lointain s'arrête à 25 ans (le temps de l'emprunt bancaire), l'auteur va chercher d'ici mille ans le futur qu'il souhaite à l'humanité et cherche à tracer quelques voies pour y parvenir. Ce renversement permet de s'affranchir de la tyrannie du temps présent et de poser quelques jalons. Parmi ces derniers, j'ai été particulièrement intrigué par trois lignes de force que je n'ai pas souvent entendu - toujours à l'échelle longue : l'importance de l'éducation des filles (pour régler la question démographique), l'alternative entre le recyclable solaire - éolien, photovoltaïque - et la fusion des atomes légers (pour aller au delà de la transition énergétique) et le retard des sciences sociales liées aux questions "globales" ou systémiques (pour sortir de l'ornière idéologique du libéralisme). Amazon
  2. Tolède XIIe-XIIIe - Musulmans, chrétiens et juifs : le savoir et la tolérance
    Après Venise et Amsterdam, j'ai donc plongé via ce volume de la collection Autrement / Série Mémoires. J'ai découvert un champ historique que je ne connaissais que très peu : l'Espagne médiévale. Avec Le Cid et Cluny dans des rôles inattendus : le héros guerrier sort de la figure proposée par Racine alors la ville bourguignonne y fait sentir sa puissance - largement éclipsée depuis. Et puis bien sûr le rôle des musulmans et des juifs dans la transmission - via la traduction - de la pensée greco-arabe. Amazon
  3. Le vol du frelon, de Ken Follett
    On sait évidemment dès la quatrième de couverture que Harald réussira à transmettre sa découverte aux anglais à bord d'un biplan. C'est bien écrit : efficace et haletant, avec ce qu'il faut de rebondissements et de contrastes. Et les remerciements démontrent de la qualité de la documentation. Bref un roman d'espionnage parfait pour les vacances. Amazon
  4. Génération Pigeons, de Jean-David Chamboredon et Olivier Jay
    Une chronique à chaud du mouvement des "Pigeons" qui réussira à faire chauffer la toile pendant quelques semaines en septembre 2012. Au delà de la caricature vestimentaire (la barbe de 3 ou de 5 jours ?), la galerie de portraits est suffisamment large pour brosser une image pertinente de ce mouvement éphémère. Reste l'impression amère que cette vague d'entrepreneurs - avec toute la bonne volonté du monde - n'aura pas réussi à se faire entendre beaucoup plus que les militants d'Occupy Wall Street : les nouvelles formes de pouvoir ou de contre-pouvoir 2.0 sont encore loin de faire le poids une fois la réaction épidermique passée. Amazon
  5. Dragons, de Marie Desplechin
    Encore une fois, je ne suis pas déçu de cette collection de l'Olivier. Cette fois-ci le texte suit le rythme des marées de l'île de Batz, une histoire trouble où se mêlent le vrai et les histoires, la folie et le surnaturel. Amazon
  6. Mathémagique, balades mathématiques, de David Acheson
    De temps en temps, il fait bon se replonger dans la délicieuse abstraction de ses 20 ans. Ce volume n'échappe pas à la règle : c'est tellement beau les maths, on en mangerait bien plus souvent. Amazon
  7. Le monde en 2030 vu par la CIA
    Entre quatre mondes possibles, du plus pessimiste (avec un repli de toutes les grandes puissances sur leur "pré carré") au plus optimiste (une coopération mondiale sur les grands sujets : eau, climat, énergie), la CIA ne semble pas trop se mouiller. Bien sûr, l'Amérique resterait le pivot du monde d'après, celui qui peut tout faire basculer - surtout si c'est vers un monde "meilleur". Sauf que d'autres cercles de prospectivistes (comme le LEAP et son "horizon 2020") sont largement plus alarmistes, à la fois sur la puissance réelle des USA et sur les équilibres en construction. Décidément le chemin du futur s'éclaire très mal avec nos vaines bougies et nos allumettes trop humides. Amazon
  8. Manifeste convivialiste - Déclaration d'interdépendance
    Un autre de ces petits livres qui essaye de penser le présent. Cette fois-ci en apportant un nouveau concept, celui du "convivialisme" ou la valorisation de la relation et de la coopération. Un nouveau mot pour essayer de penser la synchronisation des autres mouvements (qu'ils soient politiques, économiques, écologiques ou même religieux) et pour leur donner un manifeste commun ! Il ne reste plus qu'à faire émerger les forces vives pour porter une telle ambition et là encore la venelle de cet avenir est peu balisée pour l'instant. Amazon

La limite des 50% sur une recherche FULL TEXT avec Mysql

mardi 17 septembre 2013 :: perrick :: MySQL :: 2 commentaires :: aucun trackback

Un mot qui est trouvé dans la moitié des enregistrements d'une table n'est pas efficace pour trouver les document appropriés. En fait, il trouvera sûrement beaucoup de documents inappropriés à la recherche. On sait tous que cela arrive souvent lorsqu'on recherche quelque chose sur internet en utilisant un moteur de recherche. Extrait de la documentation MySQL pour Recherche en texte intégral (Full-text) dans MySQL

Sauf que dans le cas du petit corpus de questions / réponses que compose la section FAQ d'Opentime et encore plus dans le minuscule corpus généré pour mes tests unitaires, ce seuil de 50% m'a fait arracher les cheveux pendant 2h. Et la solution pour outre-passer cette limitation est sur la page suivante de la documentation : il suffit d'ajouter l'option IN BOOLEAN MODE. Elle permet - entre autres - de ne pas utilise pas le seuil de 50%. Problème : elle ne trie pas automatiquement les lignes par ordre de pertinence décroissante. Heureusement qu'il y a encore d'autres astuces possibles : MySQL match() against() - order by relevance and column.

Lozeil, c'est parti...

vendredi 13 septembre 2013 :: perrick :: No Parking :: aucun commentaire :: aucun trackback

J'avais annoncé que No Parking publierait rapidement les sources de notre prototype Lozeil, c'est chose faite... Nous mettons désormais à disposition :

Bien sûr il y a du code PHP & JS. Pour le reste, la documentation est encore tout à fait inexistante, le graphisme moche, les fonctionnalités partielles, le numéro de version indéterminé. C'est pourtant ce que nous utilisons pour nos premières démonstrations ici ou là. Et les avis sont encourageants, c'est le principal. Par contre je n'ose même pas vous suggérer de télécharger le code et de le tester en local. A moins que vous ayez un besoin urgentissime d'un logiciel de pilotage de trésorerie...

Pendant ce temps, ceux qui "savent" vous demandent ardemment de lire leur propre code ou se demandent comment la NSA pourrait effectivement détruire nos murailles cryptographiques.

Facebook et HTTPS

vendredi 6 septembre 2013 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Je reviens un tout petit peu sur l'annonce reprise en français désormais par LeMonde.fr de la fin de la protection relative du chiffrement des communications. Nous savons désormais que 1/ la NSA est capable de lire le contenu des éléments qui circulent via HTTPS et que 2/ Facebook - entre autres - fait parti du programme. Et si on ajoute quelques dates au passage, ça fait froid dans le dos...

Dire qu'on se demandait alors pourquoi ça prenait tellement de temps...

Lozeil, pour maintenant et pour plus tard

vendredi 6 septembre 2013 :: perrick :: No Parking :: aucun commentaire :: aucun trackback

Cela fait bientôt 10 ans que je bosse sur Opentime, d'autres collaborateurs y ont apporté leur pierre aussi. Après avoir arrêté la prestation il y a 3 ans, puis goûté au monde du e-commerce, tout en s'appuyant sur notre logiciel de gestion du temps en Saas, il était temps pour No Parking de créer un nouveau logiciel qui soit plus proche de nos véritables savoir-faire que sont les outils pour entreprises (les fameux progiciels). Depuis maintenant deux mois, une partie de l'équipe travaille sur ce nouveau concept qui devait sortir en janvier 2014 avec une version en mode Saas et une version purement Open Source. Le nom qu'on a choisi, Lozeil, et dont on a acheté le domaine, devrait vous donner une idée du domaine qu'on explore : la gestion de trésorerie. Bien sûr il est en PHP, bien sûr il y a des touches de Javascript, bien sûr il est testé unitairement.

D'un tout autre côté, les révélations de l'affaire Snowden commencent à faire le bruit que je ne voulais pas entendre : que les grands sites américains soient de la partie (et aient largement bénéficié d'investissements très importants au passage), ce n'est finalement pas une surprise. Sauf qu'on a appris hier que The NSA Is Breaking Most Encryption on the Internet, on ne parle plus des méta-données type fadettes mais bien du coeur de la confiance sur internet. Je crois littéralement que si j'ai eu du mal à m'endormir cette nuit, c'était à cause de cette lecture à 22h hier soir.

We need to take it [the internet] back est le titre de la chronique de Bruce Schneier. Elle fait suite entre autre à The NSA Is Commandeering the Internet. La direction est la même : les sociétés technologiques doivent se batter pour leurs utilisateurs, sinon elles risquent de les perdre. C'est vers ça qu'il faut aller.

Et le rapport avec No Parking ou Lozeil me direz-vous ? C'est simple : le code source Lozeil sera mis en Open Source dès la semaine prochaine. Les clients qui utiliseront ce logiciel doivent pouvoir nous faire suffisament confiance pour y importer leurs lignes de banque. C'est cette confiance que nous souhaitons gagner via du code ouvert et partagé. Pour maintenant et pour plus tard, nous aurons l'occasion d'en reparler.

Sauter pour mieux reculer avec Opera

mardi 27 août 2013 :: perrick :: Navigateurs :: aucun commentaire :: aucun trackback

Fin mai 2013, Opera sortait son nouveau navigateur : la version 15. Une version un peu particulière à plus d'un titre mais principalement parce que c'est la première à se baser sur WebKit / Chromium. Comme Opera reste mon navigateur de prédilection, j'ai patienté un petit peu (histoire de laisser du temps aux bugs grossiers d'être corrigés), surtout que le système de mise à jour automatisé ne proposait pas de migration.

Hier, j'ai pris mon courage à demain et j'ai testé cette nouvelle version : la seule bonne nouvelle, c'est que le rendu est reconnaissable (merci WebKit / Chromium). Mais tout le reste est catastrophique, à commencer par les favoris. La fonctionnalité a disparu du logiciel et l'extension "Bookmarks Manager" n'y fait rien (cela oscille entre pathetic et pure crap). Et que dire de la suppression des autres avantages qu'Opera avait en natif : un speed-dial de bonne facture, des raccourcis de recherche configurables, des panneaux (historique, notes, favoris, etc.).

Bref je suis vite revenu en arrière.

J'ai l'impression que l'équipe d'Opera n'a pas retenu la leçon de Netscape / Mozilla entre 1998 et 2002 : une ré-écriture massive qui a fait perdre un temps considérable. Il me reste désormais à attendre que Opera 16, 17 ou 42 retrouve un niveau acceptable, en croisant les doigts pour que le web ne fasse pas trop de progrès dans les 4 années à venir ;-)

Les grandes migrations de l'été

lundi 22 juillet 2013 :: perrick :: Entreprenariat :: aucun commentaire :: aucun trackback

Si le temps n'est plus tout à fait aux mangeurs de cigognes, les grandes migrations estivales sont en cours en ce moment, et pas toujours là où on s'y attendrait le plus.

A commencer par des Google cars (sans l'option Streetview) qui profitent de l'été pour quitter le chaleur de Marseille (les 4 sont immatriculés avec un joli "13") et qui s'installent de temps en temps sur la magnifique esplanade d'Euratechnologies.

Google cars à Lille

Pour faire bonne figure, l'équipe d'Euratechnologies a décidé d'ouvrir des bureaux à Paris : c'est toujours quelques kilomètres de gagner pour les migrations plus ou moins pendulaires des euratechnologiens (et pas que). Il s'agit d'un espace de co-working plutôt bien situé : avis aux amateurs donc...

Mais le fin du fin, c'est de voir l'ensemble des équipes qui bossent au 165 avenue de Bretagne : dire que souvent l'impression d'un "vide" domine. Grâce à l'entrainement annuel à l'évacuation en cas d'incendie, c'est le contraire qui ressort....

" />

Croqué lors de FOSSa 2012 à Lille

vendredi 19 juillet 2013 :: perrick :: PHP :: un commentaire :: aucun trackback

Pendant mon intervention sur l'AFUP lors du FOSSa 2012 à Lille, j'ai eu l'occasion d'être "croqué"...

Les autres images sont ici : https://www.smore.com/dr9s-inria-fossa-2012

Et pour ceux qui voudraient voir ou revoir la conférence, je remets le couvert début septembre lors des Journées nationales du Développement Logiciel les 4-5-6 septembre 2013 à l’Ecole polytechnique.

Nginx, un serveur web pour demain ?

jeudi 4 juillet 2013 :: perrick :: Développement :: un commentaire :: aucun trackback

Dans ma liste des trucs à tester côté "server web", il y a longtemps que j'ai mis lighttpd puis Mongrel2. Et puis le temps passe, sans que je m'y penche, ni sur l'un ni sur l'autre.

Sur un tout autre registre, Guillaume - un nouveau stagiaire - est arrivé lundi : la première étape est souvent de configurer un serveur complet (avec FreeBSD) et/ou sa propre machine (avec la distribution de son choix). Pour la première fois, ce n'est pas Apache qu'il a chois mais Nginx. Et puis aujourd'hui j'apprends que Nginx just became the most used web server among the top 1000 websites. Je crois qu'il était temps que je mette à jour cette petite liste des choses à tester... Demain ?

Liste de lecture

mardi 25 juin 2013 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback

Deuxième vague de huit bouquins lus, depuis le 19 avril 2013 cette fois.

  1. Le Minuscule Mousquetaire tomes 1 & 2, de Joann Sfar
    Un délicieux délire philosophique (ou presque) au pays d'Alice (ou pas loin) servit par la plume négligée de Joann Sfar. J'avais bien aimé son opuscule préhistorique (reçu en cadeau), j'y ai retrouvé cette même verve goulue. Amazon et Amazon
  2. De la propagande, Noam Chomsky (entretiens avec David Barsamian)
    C'est en lisant régulièrement le GEAB que l'idée - longtemps incongrue pour moi - d'une non-démocratie américaine possible a commencé à faire jour. L'activiste et linguiste Noam Chomsky montre à travers ces entretiens les dénis de réalité au pays de l'impérialisme post-1945. Malheureusement les affaires Aaron Swartz, de sécurité féodale avec Prism ou celle plus ancienne de QWest font encore plus froid dans le dos : with great power there must also come great responsibility dirait certains, Le pouvoir tend à corrompre, le pouvoir absolu corrompt absolument. dirait d'autres. Amazon
  3. Le petit livre des couleurs, de Michel Pastoureau et Dominique Simonnet
    Une bien belle histoire des couleurs, loin du symbolisme New-Age, qui montre entre autres pourquoi le vert est bien un couleur (et pourquoi le orange ne l'est pas) ou comment la difficulté de faire tenir les pigments sur un tissu influe sur sa préférence, le genre de détails qui permet de "briller" en société mais pas forcément de devenir érudit sur la question. Amazon
  4. L'éthique des hackers, de Steven Levy
    J'ai dévoré ce livre, aussi mal traduit soit-il (je ne compte plus les erreurs typographiques et les phrases alambiquées). Il raconte la préhistoire de ces mordus d'informatique qui ont révolutionné notre univers : ces fans de petits trains au MIT et autres dévoreurs d'électronique en Californie méritent au moins autant un détour (ou une découverte) que ceux qui ont marqué l'histoire économique. Le livre commencé avec Peter Samson s'arrête avec Richard Stallman, leur éthique perdure à travers l'Open Source et ses dérivés. Amazon
  5. Ultra Design : La nouvelle génération de designers, de Laura Houseley
    Une beau livre, avec des tas de jeunes créateurs qui font des meubles au moins originaux, parfois très élégants. J'y ai repéré par exemple un "porte-manteau éclairant" qui m'a bien inspiré : si jamais je trouve le temps de passer 2 jours à la cave, peut-être pourrais-je remonter avec. Amazon
  6. La condition numérique, de Jean-François Fogel et Bruno Patino
    Trop plat pour quelqu'un qui y baigne au quotidien, je n'y ai pas trouvé de matière à penser. Amazon
  7. Lettre aux paysans et aux autres sur un monde durable, de Jean Viard
    "Et si la réponse était dans le labeur des agriculteurs". Un vibrant plaidoyer pour un renouveau du lien entre travailleurs de la terre et le peuple de France. Le genre d'écrit qui chercher à donner du sens, il paraît que c'est ce qui manque à la politique du moment, ici c'est réussi. Amazon
  8. Paysages et territoires de l'industrie en Europe : Héritages et renouveaux, de Simon Edelblutte
    Cela fait plus de 10 ans que je bosse dans une ancienne usine textile, d'abord à La Madeleine et désormais à Euratechnologies - Lille. Et quand je suis tombé sur ce livre à la bibliothèque, impossible de ne pas le prendre. J'y ai enfin découvert le nom précis de cette usine avec un toit en zigzag : on dit à shed ou mieux encore à redans partiels. Et je suis resté avec une autre question : quels seront les beaux bâtiments emblématiques des années 2000 - 2010 à recycler dans 25, 50 ou 100 ans ? Amazon

Boot in Lille : tous les évènements tech / design / businness du Grand Lille

vendredi 31 mai 2013 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Jaloux de voir des listings et des listings d'évènements pour d'autres villes et surtout fatigué de devoir suivre plusieurs sites pour faire le même chose à Lille, nous avons décidé chez No Parking de fournir un service minimaliste pour faire ce boulot : Boot in Lille. Le service est ultra-simple : il permet de recevoir une fois par semaine par email, la liste des tous les évènements techn / design / business sur la métropole lilloise. Pour s'incrire, il suffit de renseigner quelques champs.

Boot in Lille

Bien sûr c'est très orienté startups, web, makers et dérivés... En attendant de vous voir à la prochaine session EuraTech'Days E-commerce ou au prochain Open Bidouille Camp...

Des fichiers en .php ou en .module

vendredi 3 mai 2013 :: perrick :: Hacks :: 2 commentaires :: aucun trackback

L'équipe de No Parking a fait aujourd'hui une drôle de découverte dans le code d'un de nos anciens stagiaires : en plus des traditionnels *.module ou *.inc qu'exigent Drupal. Il y avait systématiquement des *.php. En creusant un peu plus on a découvert qu'il s'agissait de liens symboliques vers les fichiers aux extensions ésotériques pour notre ancien CMS favori. Ou comment contourner son IDE (Eclipse en l'occurence pour ce stagiaire) pour obtenir la coloration syntaxique et les autres petites raccourcis bien pratiques. Une belle tranche de rigolade !

PS : avant l'avalanche de remarques pro ou anti-Drupal, sachez que nous avons surtout décidé d'arrêter le travail en mode "prestation" pour nous concentrer sur nos produits, dont bien sûr notre outil de gestion du temps et de suivi d'activités Opentime.

Les entrepreneurs sont la nouvelle classe ouvrière

vendredi 3 mai 2013 :: perrick :: Entreprenariat :: aucun commentaire :: aucun trackback

C'est avec ce titre volontairement provocateur que Venkatesh Rao commence son texte Entrepreneurs are the New Labor sur les nouveaux rapports de force au sein de notre "nouvelle économie". Celle qui est composé de développeurs, d'incubateurs, de porteurs de projet, de banques, de VCs, d'entrepreneurs, etc.

Avec des détours entre la transition industrielle de la fin du XIXème siècle et l'univers de Tolkein (je vous laisse découvrir si vous êtes plutôt un Sam ou un Frodon), j'y ai trouvé une pensée stimulante. L'auteur articule recrutement de développeurs, remplacement des universités par les incubateurs (à ce titre, l'installation de l'Université Catholique de Lille sur la zone d'Euratechnologies est révélatrice), basculement de pouvoir grâce au Business Model Canvas et création d'une nouvelle classe moyenne. Bref, je ne peux que vous conseillez cette lecture.

Liste de lecture, hommage à Aaron H. Swartz

vendredi 19 avril 2013 :: perrick :: Livres :: 2 commentaires :: aucun trackback

En janvier 2013, j'ai découvert un visage : celui d'Aaron H. Swartz. Bien sûr je connaissais Reddit et quelques autres de ses créations, co-créations et participations : W3C, RDF, Markdown, RSS, CreativeCommons, etc. C'est via Lawrence Lessig que le visage est apparu. Puis le blog m'a fait re-découvrir un type de billet : The 2011 Review of Books.

Bien sûr j'aurais pu attendre le 11 janvier 2014 pour faire paraître la mienne... Sauf que c'est dans trop longtemps et que là, j'ai du temps : donc voici la mienne, depuis le 11 janvier 2013 !

  1. Du côté de Castle Rock, d'Alice Munro
    Une histoire anecdotique de l'enracinement sur le "Nouveau Continent" d'une famille écossaise. Des premiers colons à presque aujourd'hui. Des portraits finement ciselés de la famille de l'auteur sur plusieurs générations. Amazon
  2. Amsterdam au XVIIe siècle - Marchands et philosophes : les bénéfices de la tolérance (collection Autrement)
    J'aime bien cette collection historique, après Venise, voici donc Amsterdam. Bien sûr ils avaient inventé avant tout le monde la taxe Tobin, et juste avant le premier krach boursier ! Mais quand même un beau portrait de cette ville dans sa splendeur au tournant de la modernité. Amazon
  3. Bénédiction, puis L'Arklan, de Matthieu Bobin
    J'avais découvert le début de cette série Magarcane il y a 2 ans : Fils d'arme m'avait laissé un très bon souvenir d'Héroic Fantasy, sans trop de prétentions et plutôt bien ficelé. Lorsque les tomes 2 et 3 me sont tombés dans les mains, impossibles de les lâcher. J'ai littéralement dévoré les deux volumes : la quête avance, les histoires se croisent, l'atmosphère devient de plus en plus pesante. Vivement la suite... quand l'Arklan sera sortie de la Forêt de Guéden G'Bar. PS : l'auteur ne fait pas que de la philosophie, un peu de théologie catholique transparaît aussi parfois. Amazon
  4. La Chinafrique - Pékin à la conquête du continent noir, de Serge Michel et Michel Beuret
    A la fois passionnant (et tout à fait saisissant) sur le rôle que la Chine se taille depuis plusieurs années (le livre n'est plus si récent, il date de 2006) et se taillera dans les années à venir. J'ai lu l'ouvrage pendant le lancement des opérations françaises au Mali : l'attaque lancée par notre cher président prend une autre tournure, plus "économique". Et que dire de l'achat probable de frégates chinoises par l'Algérie que j'ai découvert encore plus récemment... Cette histoire-là est encore loin d'être écrite. Amazon
  5. Le passage à l'Europe - Histoire d'un commencement, de Luuk Van Middelaar
    Une très belle histoire de notre Europe, depuis les frémissement post-deuxième guerre des Trente Ans jusqu'à la crise grecque. Toutes les charnières de la construction européenne trouvent dans ce beau volume une explication détaillée et précise : on y retrouve les Pères fondateurs (Schuman, Monnet, Adenauer), les grands acteurs (de Gaulle, Tatcher, Kohl, Delors), les petites histoires (le compromis de Luxembourg en 1966, le "putsch" à Milan en 1985, la fin de la Communauté et le début de l'Union en 1990). Sans une goutte de jargon ni même un soupçon d'abréviation, une gageure. Amazon
  6. Sept ans de solitude, d'Eric Halphen
    Ceux qui me suivent sur Twitter savent que je prends régulièrement une cotisation chez Anticor. C'est donc naturellement que j'ai pris le livre d'un de ses fondateurs dans les mains : Eric Halphen y revient sur son parcours de juge d'instruction, en particulier sur les ressorts du dossier des HLM de Paris. L'ironie qui s'en dégage met souvent mal à l'aise : il faut bien se blinder comme on peut. Mais le constat est très amer, surtout qu'on connait désormais le sort définitif qu'offrira la Justice à Chirac & consorts. Dans son dernier chapitre, il écrit : "C'est sans doute la fin d'une époque. Il n'y aura plus de ces grosses affaires comme celles qui ont éclaté ces dix dernières années [les années 1990]. Il n'y aura plus de juges pour aller au bout. Il n'y aura plus de journalistes pour s'engager." Merci MM. Woerth, Sarkozy, Cahuzac, etc. de lui avoir permis d'avoir si tort. Amazon
  7. Le Réseau Aquila 1/2 - Silas Corey, de Fabien Nury et Pierre Alary
    Un ancien combattant désabusé par la Grande Guerre qui joue aux espions sous contrat. Les couleurs, très travaillées, donnent un jolie cachet à cet album. Les fans de Sherlock Holmes ou de Arsène Lupin apprécieront quand à eux une intrigue où se mêlent belles aviatrices, marchands d'arme au jeu trouble et politiques de tout poil. Amazon
  8. La France des années 30, de Serge Bernstein
    Vu que tout le monde parle du rapprochement entre la France de 1930 et celle de 2013, j'ai voulu y voir d'un peu plus près...Amazon

Les cailloux blancs de mes premiers pas avec FPDF

jeudi 21 mars 2013 :: perrick :: PHP :: 6 commentaires :: aucun trackback

Pour la première fois cette semaine, j'ai eu l'occasion de faire des rendus plutôt complexes avec FPDF. Au delà des tutoriaux fournis avec cette belle librairie, j'ai eu besoin de ces quelques pointeurs supplémentaires...

  1. pour gérer le symbole EURO (€) avec mon contenu en UTF-8, un article FPDF, a PHP class which allows to generate PDF without using the PDFlib library plutôt ancien (il date de 2006). Visiblement FPDF se marrie encore mal avec UTF-8 en 2013...
  2. pour aligner des cellules à taille variable (MultiCell) sur une même ligne, une question sur StackOverflow line break problem with MultiCell in FPDF.
  3. pour gérer proprement les nouvelles pages (PageBreak) toujours avec ces cellules à taille variable (MultiCell), une autre question toujours sur StackOverflow FPDF Page Break Question. C'est rageant de devoir se passer du SetAutoPageBreak automatique, mais bon ça marche...

Pour le projet en question, je ne reviendrai pas en arrière. Mais si vous avez d'autres idées de bibliothèque pour faire du PDF efficacement avec PHP, je reste preneur. Cela servira la prochaine fois.