Revenir à Londres en 2022

lundi 11 avril 2022 :: perrick :: Espace urbain :: aucun commentaire :: aucun trackback

Je remets les pieds à Londres, après un paquet d'années.

Londres en 2022
Londres en 2022
Londres en 2022

Il y a certains personnages londoniens qui semblent immuables : l'écureuil, le héron et le robinet mélangeur sont de ceux-là. On les retrouvera à chaque séjour, capables de perdurer dans le temps, parfois allant jusqu'à se défaire de congénères (qui le roux, qui le mitigeur).

Londres en 2022
Londres en 2022
Londres en 2022
Londres en 2022

Et puis il y a les petits nouveaux que je décèle lors de promenades et de visites. Même quand ils marquent le passage d'un temps.

Mais où sont passées les affiches électorales ?

dimanche 3 avril 2022 :: perrick :: Espace urbain :: aucun commentaire :: aucun trackback

Les élections présidentielles sont prévues pour le week-end prochain. Depuis plus d'une semaine, les panneaux électoraux ont été installés par toutes les mairies de France. Et pourtant le nombre de candidats avec une affiche est ridiculement faible.

Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides
Des panneaux électoraux quasi-vides

Autour de moi, aucun candidat n'a encore réussi à couvrir les panneaux de Lambersart, Marquette, Lomme et Saint-André. Et certains, à commencer par le président sortant n'a même pas une affiche visible.

J'imagine que tous attendent que leur prestataire - probablement un monopole de fait - fasse le boulot à la place des militants de base. À moins que les états-majors aient sciemment délaissés les territoires, se concentrant sur une campagne numérique et/ou télévisuelle. N'ayant plus les forces locales qui permettraient de se promener avec la colle, les pinceaux et les affiches.

Huit bouquins lus, la trentième-et-unième vague

lundi 28 mars 2022 :: perrick :: Livres :: 2 commentaires :: aucun trackback
  1. Deep Survival de Laurence Gonzales
    Que se passe-t-il dans la tête et dans le corps des survivants ? Ceux qui survivent à une avalanche ou une chute en montagne, à une avarie en mer ou en vol, ceux qu’on retrouve après des jours perdus en forêt ou bloqués dans les décombres du World Trade Center. Dans un récit digne des mille et une nuit, où s’entremêlent histoire personnelle, récits et compte-rendus scientifiques, Laurence Gonzales insiste sur la prise en compte rapide et radicale de la nouvelle réalité qui s’impose, l’émerveillement face à la beauté environnante, l’obstination dans les routines qui permettent d’avancer, l’attention au besoin du corps (repos, chaleur), la découverte des capacités insoupçonnées et l’attachement intime et profond à des figures personnelles ou familiales (un mari, une épouse, un enfant, un ami). Une lecture captivante, où la limite entre vie et mort est toujours émouvante. livres.onpk.net
  2. The Birth of Lean de Takahiro Fujimoto et Koichi Shimokawa
    Derrière les conversations, parfois plutôt techniques, avec les ingénieurs de Toyota qui ont mis sur pied le TPS (et donc le Lean), on décèle vite le côté très empirique du process, dès les années 1950, entre machines d’occasion et contraintes budgétaires de l’immédiat après-guerre. Un process qui n’a pas encore trouvé son terme quand on sait que les fameux A3 ou l’Obeya sont arrivés bien plus tard. Bien sûr les maximes contre-intuitives bourgeonnent : « il faut doter la ligne à un niveau où elle s’arrête 10% du temps. C’est le seul moyen de rendre les problèmes visibles. » Ou « la sagesse naît des idées des novices. Les vétérans déblatéreront sur ce qui est possible et ce qui ne l’est pas sur la base de leur expérience sur d’un minimum de connaissances. » Mais c’est finalement d’autres aspects du modèle Toyota qui m’interpellent : la pari financier - audacieux et réussi - de construire la première usine dédiée aux voitures personnelles au Japon (ce sera Motomachi) ou celui - moins glorieux - de son dirigeant qui en 1998 ne sait pas encore si une augmentation du CO2 aura un impact sur la température globale, ni même si ce serait une mauvaise chose, alors qu’il est en passe de sortir la fameuse Prius. livres.onpk.net
  3. L’approche Lean pour la transformation digitale d’Yves Caseau
    Une bibliographie extrêmement complète et un CV prestigieux ne font pas toujours un grand livre : dommage qu’il n’y ait pas plus de chair dans ce survol des techniques et des promesses du numérique. livres.onpk.net
  4. Half of a yellow sun de Chimamanda Ngozi Adichie
    Dans un Nigeria qui sort à peine de l’indépendance, deux soeurs quittent le cocon familiale d’un businessman influent. Il faudra la terrible guerre du Biafra (1967-1970) pour que leurs liens se retissent. Accompagnées par une intellectuel, un expatrié anglais et un jeune domestique, elles proposent un portrait vivant et dramatique des Sixties nigériannes : une « vérité émotionnelle » qui claque pour une période historique mal connue. livres.onpk.net
  5. Surviving Survival de Laurence Gonzales
    Après avoir écrit sur la « survie » dans son précédent essai, Laurence Gonzales s’est attelé à la « vie » : ce long moment qui succède à l’accident, au choc et au trauma. En croisant des histoires poignantes avec des déambulations au coeur de la recherche en neuro-science, il nous plonge dans les arcanes de la mémoire humaine, des circuits et courts-circuits qui l’irrigue. Une ode à la résilience et au travail pour se transformer… Et un hommage à ceux qui ont trouvé cette tâche trop difficile. livres.onpk.net
  6. La Cité à travers l’histoire de Lewis Mumford
    Si les inspirations sur la genèse des regroupements humains de la préhistoire ne m’ont pas convaincu, la recherche documentaire à partir de l’ère hellénistique est magistrale. J’ai été particulièrement frappé par la transition baroque : sur la désagrégation de l’ordre médiéval (la fortification des bourgs, la puissance de l’Église, l’indépendance des guildes), émergent les structures de l’ordre : plate monotonie classique entre « rigueur des tracés » et « ordre concerté et formel des jardins et du paysage ». Le pouvoir royal applique ses contraintes sur les éléments bâtis, du Champ de Mars aux larges avenues et autres palais démesurés. La ville y perd déjà son côté organique et la Révolution industrielle ne pourra qu’agrandir ce fossé avec « l’échelle humaine ». livres.onpk.net
  7. Sensei Secrets: Mentoring at Toyota Georgetown de Steven R. Leuschel
    Les grands généraux ont besoin d’une guerre pour émerger : la Révolution française aura été prolifique en la matière, la résistance ukrainienne fera aussi émerger son lot de héros. J’ai l’impression que le Lean a vécu quelque chose de similaire avec les difficultés de Toyota qui ont été nécessaires pour qu’un groupe d’ingénieurs japonais sorte leur entreprise de la quasi-faillite dans les années 1950 et en fasse un n°1 mondial un demi-siècle plus tard. Cette génération de senseis a quitté la scène désormais. Et le titre de l’ouvrage promettait d’en apprécier l’éclat. Malheureusement il s’agit d’un ouvrage très académique et finalement avare en anecdote. Reste que l’accent mis sur la sécurité psychologique est particulièrement prégnant. J’y ai trouvé aussi un passage toute à fait éclairant sur la percolation du TPS à travers les salariés américains en formation au Japon : you don’t learn by somebody telling you what you gonna learn, you learn by going through that experience yourself. livres.onpk.net
  8. Apprendre à apprendre avec le Lean de Michael Ballé, Jacques Chaize, Régis Medina et Anne-Lise Seltzer
    Autant le dire dès le début : je ne m’attendais pas à tenir entre les mains un pamphlet économico-politique. Les auteurs avaient décidé de faire autre chose qu’un énième livre sur le Lean. Quel bonheur de découvrir une vision aussi claire et humaine de que peut (doit ?) être une vie en entreprise. Entre la (les) crise(s) qui s’annonce(nt) et l’impasse du chemin exploitant balisé par des cabinets de conseil jusque dans nos services publics, cet appel à l’intelligence et à l’apprentissage via les outils du Lean mérite qu’on le lise et le relise. Et ceux qui seraient prêts à céder aux sirènes de l’entreprise libérée trouveront des outils et surtout un cadre de pensée pour faire atterrir leur souhait d’apprentissage continue, d’adaptation agile et de proximité terrain dans leurs propres pratiques du quotidien. livres.onpk.net

Fin de huitaine, ouverture de quarantaines

samedi 22 janvier 2022 :: perrick :: Quarantaines :: aucun commentaire :: aucun trackback

La huitaine d’isolement est derrière nous : les filles devraient retourner à l’école lundi. En attendant nous avons déjà reçu via l’Espace Numérique de Travail un PDF à imprimer qui nous invite à récupérer trois auto-tests gratuits en pharmacie : d’autres enfants continuent de déclarer la maladie à l’école.

La mairie de Lambersart avait eu la bonne idée de recruter du personnel pour remplacer les professeurs absents dans ses écoles maternelles et primaires et ainsi offrir aux parents une solution de garde à l’école. Deux semaines plus tard, le maire doit revenir sur son ambition : tout le personnel qui avait été recruté est malade à son tour. L’opération aura duré deux semaines.

Et tandis que Boris Johnson annonce la levée des restrictions au Royaume-Uni, c’est du Danemark que semble poindre le prochain variant. Alors on se raccroche aux branches, en imaginant toucher du bois : on se raconte des histoires et des fables avec d’autres parents et amis. Cela fait du bien au moral.

En créant la rubrique Quarantaine 2020 dans ce blog, j’étais habité d’un sentiment d’urgence : celui de vivre un moment important pour toute une génération. Ce serait notre 39-45 ou notre guerre d’Algérie, avec son lot de bouleversement, d’excitation et de trauma. Qu’il faudrait faire face et qu’il en resterait une cicatrice dans nos chairs.

Depuis j’ai créé Quarantaine 2021. Puis Quarantaine 2022. Et ce soir je fusionne ces trois rubriques sous le terme plus général de Quarantaines avec l’intuition tenace que cette parenthèse n’est pas la dernière. Il y a toutes les raisons de penser que l’hiver 2022-2023 sera rude, quand bien même cette semaine aura été de bien belles vacances finalement.

Petit détour en forêt avant le week-end et ses promeneurs

vendredi 21 janvier 2022 :: perrick :: Quarantaines :: aucun commentaire :: aucun trackback

Pour les deux (futures) ornithologues de la maison, nous avons fait un passage par la Forêt de Phalempin. Côté humain, nous n'y avons croisé qu'un couple promeneur + chien.

Des arbres en majesté

Sous les feuilles, de la vie. Sous chaque trace de pas, deux vers de terre. Arrondissons à 5 vers par enjambé. À raison d'une heure de marche à 3 km/h, cela fait 3000 mètres parcourus. Soient 6000 enjambés. Ce sont donc 30000 vers de terre qui auraient auraient pu nous voir ce matin, s'ils avaient sorti la tête de l'humus. Nous restons perplexes devant la quantité de vers qui se trouvent sur ces 676 hectares. Madeleine : au moins, les vers ne sont pas sur la liste des espèces en danger ici !

Sous nos pas, deux vers de terre
Un arbre qui attend de grandir

C'est plutôt rare de voir un nid de près, à seulement 1,5 mètre du sol : est-ce que quelqu'un pourrait nous aider à identifier l'espèce ?

Un nid
Une mésange

Nous avons entendu des pics. Mais surtout nous nous sommes arrêtés pour les mésanges charbonnières.

Du saule au fusain

jeudi 20 janvier 2022 :: perrick :: Quarantaines :: aucun commentaire :: aucun trackback

À J+6 des premiers symptômes, j'avais un vague espoir qu'il y ait des changements dans le résultat de nos tests. À 8h15 du matin, mon téléphone n'annonce rien : les filles ne vont pas à l'école ce matin. À 13h45, mon téléphone n'annonce toujours rien : les filles ne vont pas à l'école cet après-midi. Nous découvrons notre sort à 14h25 : il n'y a aucun changement. Gisèle est toujours positive (et en forme), alors que Madeleine et moi sommes négatifs (et en forme). Vendredi sera encore confiné.

Lors de notre détour quotidien au bois, nous avons cueilli des branches de saule : en rentrant nous fabriquons nos premiers fusains. Tous ne sont pas réussis. Mais certains permettent de tracer de belles lignes noires sur du papier. Mon annuaire gagne un nouveau gribouillage.

Fusain maison

Les filles redécouvrent les joies de la visio-conférence et piaffent devant l'écran. Je préfère les coups de fil. Peut-être est-ce là que se jouent les changements de génération ?

Jouer des projections

mercredi 19 janvier 2022 :: perrick :: Quarantaines :: aucun commentaire :: aucun trackback

La sortie du jour sera au centre de tests, cet après-midi. Alors en attendant, nouvelle séquence "artistique" : cette fois-ci on détourne le vidéo-projecteur qui a servi pour le diner croques + dessins animés de la veille. Il faut commencer par recopier l'image projetée. Et de découvrir qu'il s'agit aussi d'un exercice de souplesse géométrique.

Recopier la vidéo

Les magazines ont apportés dans la boîte aux lettres leur lot mensuel d'histoires et de contes : j'ai gagné un peu de tranquillité et un autre passage en cuisine. Le goûter s'appelle des bébêtes pancakes.

Foodp0rn officiel
Foodp0rn officieux

Demain matin, on aura un début de réponse : seul un petit miracle (i.e. un triplé négatif) fermera cette parenthèse.

Chercher les oiseaux, suspendre le temps

mardi 18 janvier 2022 :: perrick :: Quarantaines :: aucun commentaire :: aucun trackback

La grande repère qu'il n'y a personne au bois à cette heure-ci : les travailleurs travaillent, les écoliers écolent. Nous volons un peu de temps tous les trois...

Au bois, guetter les oiseaux

À la maison, il est temps d'expérimenter les paysages, les arbres et les oiseaux récoltés plus tôt avec une gamme colorée restreinte (deux couleurs pour chacune, plus du blanc). Je mesure la difficulté qu'il y a à créer des séquences pédagogiques capables de créer du beau, du bien et du bon : je n'ai pas échappé aux larmes.

Sur la table, peindre

Les jeux de société ont mis tout le monde d'accord : chacune a gagné sa partie. Mention spéciale à la partie de Punto que j'ai eu la chance de remporter : tant s'ingéniosité dans de si petites cartes.

Sur la table, jouer

La solidarité bat son plein entre les élèves : un petit groupe mené par Louis est venu déposer les travaux du jour. Ils seront pour demain...

Re-ouverture d'une parenthèse : le Covid est arrivé à la maison

lundi 17 janvier 2022 :: perrick :: Quarantaines :: aucun commentaire :: aucun trackback

Quand le Covid est entré à l'école, c'est vite devenu une question de jours : en grande section (et donc sans masque), nous savions que Gisèle n'aurait pas long à attendre. 10 jours. La fièvre est arrivée samedi. Dimanche pour se faire tester et surveiller la température. Lundi pour obtenir la confirmation et lancer notre troisième quarantaine.

On a donc repris ce rythme si particulier d'un confinement : la classe se résume à quelques exercices apportés par des copains, le boulot se cantonne à quelques coups de fil. Il y a du temps pour cuisiner des meringues, retrouver la bonne combinaison d'un cadenas, se dégourdir les jambes au bois et préparer le jardin pour l'hiver.

Nettoyer le jardin, préparer un bouquet
Nettoyer le jardin, préparer un bouquet
Nettoyer le jardin, préparer un bouquet
Nettoyer le jardin, préparer un bouquet
Nettoyer le jardin, préparer un bouquet

Les filles ont récolté de longues tiges sèches pour faire des bouquets. Et pour la première fois en 5 ans, j'ai déposé les feuilles mortes sur les carrés potager.

Nettoyer le jardin, amender les carrés potager
Nettoyer le jardin, amender les carrés potager

Le jardin peut désormais se reposer tranquillement : il a bien profité de ce début de parenthèse inopinée. Et j'ouvre cette troisième séquence avec une bonne nouvelle, la fièvre est déjà retombée.

Conférence : Lean et numérique, l’un au service de l’autre

mercredi 5 janvier 2022 :: perrick :: Lean :: aucun commentaire :: aucun trackback

Lors du dernier Lean Tour PACA à Aix-en-Provence, j'ai eu l'occasion de présenter un retour d'expérience sur le Lean dans le monde du numérique. Julie Chevalier et le Réseau Lean PACA souhaitaient un focus sur l'hybridation entre le "digital" et le Lean. Vous trouverez donc une exploration particulière sur l'utilisations de kanbans dans le cadre du télé-travail. Mais aussi comment faire du 5S sur du code, à quoi servent l'Andon et le Bac Rouge dans un contexte de bureau, etc.

Magic Beans - What is the best mental model for NFTs?

vendredi 3 décembre 2021 :: perrick :: Notes :: aucun commentaire :: aucun trackback

Il faut lire la longue exploration des NFT par Venkatesh Rao pour comprendre la métaphore des Magic Beans. Et au passage découvrir une vision stimulante et riche des mondes qu'esquissent ces clefs, quand bien même elle n'est que latente et entièrement spéculative.

An NFT represents an access pass to an unspecified, generative possible future associated with an object. It is a key to a possible world. A key that is distinguishable from other keys. A key to a world that may or may not open up. A key that carries some hints of the kinds of locks it might unlock. A key that, unlike fungible tokens (or stock), allows you to place educated bets on different bits of the future being gestured at.

Même les nuages diffèrent en traversant la Manche

mardi 26 octobre 2021 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Hasard (ou pas) de ma timeline, les échos sur le Cloud qui m'arrivent dissonent grandement.

Il y avait depuis quelques jours l'annonce française d'une norme pour un Cloud de confiance : faisant fi des prétentions d'un Cloud souverain, il se traduisait par un accord entre Thales et Google et un autre autre liant Capgemini et Orange avec Microsoft. Parallèlement les services secrets britanniques annonçaient la signature d'un contrat pour l'hébergement de leurs données sur la plateforme AWS d'Amazon.

On pourra regretter que les sujets de sa Majesté aient choisi le leader mondial alors que les Français se contentaient des poursuivants déjà en perte de vitesse... Mais la dissonance qui m'atteint touche plutôt au grand écart qu'il peut y avoir entre un Simon Wardely (anglais, dont j'apprécie énormément les travaux de recherche sur l'écosystème numérique) :

Et un Octave Klaba citant Tariq Krim (français, dont j'apprécie énormément les aventures entrepreneuriales et les produits) :

Client d'OVH (et pas d'AWS), j'imagine que j'ai déjà fait mon choix...

Netherlands proposes radical plans to cut livestock numbers by almost a third

vendredi 10 septembre 2021 :: perrick :: Notes :: aucun commentaire :: aucun trackback

Ce n'est pas souvent que je vois passer un projet gouvernemental conséquent autour des questions climatiques : il y avait eu l'arrêt de la construction des routes au Pays de Galles, il y a désormais le plan néerlandais pour diminuer d'un tiers son cheptel.

Dutch politicians are considering plans to force hundreds of farmers to sell up and cut livestock numbers, to reduce damaging ammonia pollution. After the highest Dutch administrative court found in 2019 that the government was breaking EU law by not doing enough to reduce excess nitrogen in vulnerable natural areas, the country has been battling what it is calling a "nitrogen crisis".

Les kanbans chez No Parking

jeudi 19 août 2021 :: perrick :: Lean :: aucun commentaire :: aucun trackback

Un petit peu avant l'été, j'avais eu l'occasion de présenter la manière dont nous utilisions deux outils Lean, le bac rouge et l'andon, dans le cadre d'un séminaire des Alumnis du CES Lean Management de Telecom-Paris. Et comme tout se faisait en visio, les organisateurs avaient poussé pour obtenir une vidéo, voici le résultat :

Et désormais elle en appelle d'autres... Surtout si vous avez des questions sur notre mode de fonctionnement : les commentaires sont ouverts à cet effet ;-)

Huit bouquins lus, la trentième vague

mercredi 21 juillet 2021 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback
  1. L’économie désirable de Pierre Veltz
    Le monde a changé, et tandis que les initiatives locales foisonnent (j’y participe même parfois, comme avec MLML), le niveau étatique apparaît comme le seul capable de forcer le passage du cap des contraintes écologiques. C’est donc pour rendre désirable cette mutation que Pierre Veltz plaide pour une économie « humano-centrée » : quitter le paradigme « garage - salon - cuisine » pour aller vers quelque chose de plus sobre, de plus vert, de plus distribuée, de plus planifiée. livres.onpk.net
  2. Lean et leadership de Cécile Roche
    Passer du « comment tu peux le faire » à « comment je l’ai fait » : c’est l’angle choisi par Cécile Roche pour son dernier opus. En interviewant patrons et directeurs, elle renverse sa position d’experte pour explorer de nouvelles facettes du Lean. Et ces dirigeants - français - se prennent donc au jeu de l’introspection et de l’exploration : celui qui leur permet de préciser comment ils (re)trouvent du plaisir et de l’intérêt pour leur métier. Une chance (celle de découvrir le Lean) sur laquelle j’ai aussi eu la bonne idée de tomber. livres.onpk.net
  3. La Forêt sombre de Liu Cixin
    On continue la trilogie... livres.onpk.net
  4. La Mort immortelle de Liu Cixin
    Pas étonnant que Barack Obama ait demandé de lire le troisième volume en avant-première: le souffle de l’épopée est enivrant. Entre décryptage poétique et dérive spatio-temporelle, j’ai été transporté loin, très loin. livres.onpk.net
  5. Wardly Mapping, the Knowledge - part one de Simon Wardley
    Les billets de Simon Wardley étaient dans mon lecteur RSS depuis très longtemps mais comme j’avais pris ses explications en cours de route, j’étais resté sur un bas-côté numérique, sans les lire, le temps que l’opportunité repasse. C’est donc un certain Mark Craddock qui m’en aura fourni l’occasion : en publiant en livre cette somme de billets, il utilisait toute la puissance des Creative Commons et m’offrait au passage la possibilité de me rattraper en dévorant un kilogramme de papier. Et donc d’y puiser enfin des techniques pour penser « stratégie ». On y retrouve bien sûr des traits communs avec la « stratégie Lean », à commencer par l’importance de mettre l’utilisateur (ou le client) au centre et par la nécessité de connaître l’environnement (les concurrents, la société, les fournisseurs). Reste que l’axe « genèse / sur-mesure / produit / commodité » apporte une approche toute particulière au travail cartographique. livres.onpk.net
  6. The Scottish Enlightenment de Arthur Herman
    Dix années à Londres m’avaient bien fait comprendre que l’Angleterre n’était pas le Royaume-Uni. Mais je n’avais jamais réalisé à quel point l’Écosse avait été cruciale pour la révolution industrielle en Grande-Bretagne et pour l’empire britannique, aussi bien du côté intellectuel que matériel d’ailleurs. Dans cette biographie territoriale, l’auteur propose de remettre quelques pendules à l’heure d’Édimbourg ! Une lecture salutaire pour tenter de comprendre ce qui se joue derrière les référendums outre-Manche. livres.onpk.net
  7. A month in Sienna de Hisham Matar
    Un écrivain d’origine libyenne déambule à Sienne, entre souffrance familiale, rencontres fortuites, exploration architecturale et auscultation des oeuvres majeurs de la renaissance locale. Avec le privilège de pouvoir retourner au musée s’imprégner de l’esprit des peintres du passé. Et c’est ma propre mélancolie qui remonte, à l’époque où je pouvais aller m’assoir périodiquement dans la pièce des Rothko de la Tate Gallery sans être dérangé, pour 5 ou 30 minutes, n’importe quel jour de la la semaine : Hisham Matar l’évoque avec tellement de délicatesse. livres.onpk.net
  8. Où suis-je ? de Bruno Latour
    « Non, décidément, [un héros de roman] ne peut calmer ses inquiétudes qu’en posant son regard sur la lune. » Maintenant que nous sommes bloqué sur terre (merci le confinement), Bruno Latour nous invite à l’exploration des nos inter-dépendances avec et au sein de Gaïa : la métamorphose a commencé. livres.onpk.net